Cancer de la bouche : comment le reconnaître ?

Langue, palais, joues, gencives… Le cancer de la bouche peut se développer aux dépens de toutes les structures composant la cavité buccale. Le dépistage encore trop tardif de ce type de carcinome explique les faibles chances de guérison.
© Istock

L’absence de cicatrisation d’une lésion

C’est simple: une plaie dans la bouche qui ne cicatrise pas en moins de deux semaines doit obligatoirement faire l’objet d’une consultation médicale. Un processus de cicatrisation lent ou inexistant est un signe potentiel de cancer de la bouche. Dans la plupart des cas, la lésion revêt l’apparence d’une petite ulcération ou d’un bourgeonnement au niveau de la langue, des gencives ou dans le fond de la cavité buccale.

Des taches blanchâtres sur la langue

Dans le langage médical, on parle de leucoplasies pour qualifier ces lésions blanchâtres susceptibles de se nicher au niveau des lèvres, des gencives ou de l’intérieur des joues. Si la plupart d’entre elles sont totalement bénignes, certaines peuvent toutefois constituer des lésions précancéreuses. Lorsqu’elles revêtent une texture rugueuse, voire verruqueuse, il est conseillé de consulter un dentiste.

Des difficultés à déglutir

Les douleurs ressenties à la déglutition peuvent être le signe d’un cancer de la bouche déjà avancé. En effet, une masse tumorale située dans le fond de la bouche peut entraver le passage des aliments. Cela peut également être dû au développement de ganglions cervicaux douloureux. Dans certains cas, cette difficulté à avaler peut être associée à un essoufflement qui témoigne d’une obstruction du conduit respiratoire.

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.