Cancer du col : un argument de plus en faveur du stérilet

Publié par Dr Philippe Presles le Vendredi 30 Septembre 2011 : 11h16
Mis à jour le Vendredi 07 Octobre 2011 : 16h11

Le stérilet est une bonne alternative aux contraceptions hormonales, d’autant plus qu’il aurait une action préventive importante sur le cancer du col.

PUB

Le stérilet, un contraceptif non hormonal

De plus en plus de femmes redoutent de prendre des hormones tous les jours pendant longtemps. Cela leur pose un réel problème de choix decontraception à long terme car toutes celles proposées sont hormonales sauf le stérilet ou dispositif intra-utérin simple. En effet, pilules, patchs, implants et dispositifs intra-utérins à la progestérone doivent tous leur efficacité aux hormones qu’ils contiennent.

À l’inverse, le stérilet simple sans hormone, doit son efficacité uniquement à sa composition en cuivre (toxique pour les spermatozoïdes) et à sa mise en place permanente dans l’utérus (empêchant la nidation de l’œuf).

Pourtant, le stérilet n’a pas bonne réputation : il serait réservé aux femmes ayant déjà eu des enfants ou encore il pourrait favoriser le risque de cancer du col. Ces deux idées sont fausses. S’il est maintenant bien établi que le stérilet peut être utilisé comme première contraception chez les jeunes femmes, une étude vient de montrer qu’il contribuait également à prévenir le cancer du col.

PUB
PUB

50% de cancers du col en moins grâce au stérilet

Les résultats publiés dans le Lancet sont vraiment très importants : dès la première année, le stérilet simple diminuerait le risque de cancer du col de moitié et cet effet protecteur serait valable même après 10 années d’utilisation.

Pour essayer de comprendre cet effet anticancéreux important, les chercheurs ont vérifié si le stérilet pouvait avoir un effet inhibiteur sur l’infection à papilloma virus, le virus responsable de ce cancer. Ils ont dû constater que non, le stérilet ne modifiant pas la probabilité d’infection par le virus. L’hypothèse est donc celle d’un petit effet anti-inflammatoire local du stérilet s’opposant au développement des cellules tumorales.

Publié par Dr Philippe Presles le Vendredi 30 Septembre 2011 : 11h16
Mis à jour le Vendredi 07 Octobre 2011 : 16h11
PUB
PUB
A lire aussi
Le stérilet hormonalPublié le 14/06/2002 - 00h00

La contraception orale (pilule) reste la première méthode de contraception en France car elle est efficace, simple d'utilisation et généralement bien tolérée. Cependant, le choix de la patiente ou son histoire médicale peut faire proposer d'autres méthodes. L'efficacité de chaque méthode...

Pilule ou stérilet ?Publié le 10/12/2007 - 00h00

La pilule est le mode de contraception le plus utilisé. L'inconvénient de cette méthode vient de la contrainte d'une prise quotidienne, tout écart risquant de mener à une grossesse non désirée, voire à une interruption volontaire de grossesse. Le stérilet présente une alternative très...

Contraception : comment choisir la siennePublié le 18/05/2018 - 10h01

Pour bien choisir sa contraception, il est essentiel de consulter un gynécologue, mais il peut aussi être utile de s’interroger sur ses propres envies en la matière. L’implant contraceptif par exemple offre une efficacité identique à celle de la pilule, mais son usage est plus simple....

Stérilet hormonal : comment ça marche ?Publié le 23/08/2010 - 10h05

Le stérilet est un mode de contraception de choix ouvert à toutes les femmes, mêmes à celles qui n’ont pas encore eu d’enfant. Il en existe deux types : le stérilet au cuivre et le stérilet hormonal. Le point sur la version hormonale du stérilet.

Plus d'articles