Bruno Solo : “un vrai film de boule” pour prévenir le cancer du testicule
Sommaire

Palpation des testicules : un dépistage à prendre en main

Palpation des testicules : un dépistage à prendre en main© Adobe Stock

Les nombreuses campagnes sur le cancer du sein ont permis aux femmes de bien connaître les gestes d’autopalpation à effectuer sur leur poitrine. Face aux tabous entourant la santé masculine, les hommes sont moins avertis des recommandations sur les palpations des testicules. Ce geste simple permet pourtant de dépister le cancer du testicule à un stade précoce.

Il est conseillé d’examiner ses testicules une fois par mois à partir de 14 ans. La sortie de la douche est le meilleur moment, car la chaleur de l'eau a détendu la peau des bourses.

  • Étape 1 : dans un premier temps, palpez les testicules et le scrotum (par en dessous) avec la paume de la main ouverte. 
  • Étape 2 : examinez ensuite chaque testicule séparément. L’index et le majeur sont placés sous le testicule tandis que le pouce au-dessus. Il faut ensuite faire rouler le testicule d’avant en arrière entre les doigts pour tenter de repérer des grosseurs ou un durcissement. “Lors de cet auto-examen, il est aussi normal de sentir sur le dessus de chaque testicule une petite formation allongée l'épididyme, un canal qui contient des spermatozoïdes”, prévient toutefois la Fondation Arc pour la recherche sur le Cancer. Il est aussi normal qu'un testicule soit plus gros que l'autre.

“Le fait de palper une petite masse qui était absente lors des autopalpations précédentes doit conduire à consulter un médecin”, conclut l’association.

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Cancers du testicule : les symptômes et le diagnostic, Fondation ARC pour la recherche sur le cancer
Communiqué de presse : Bruno Solo sort "un vrai film de boules" pour Movember, Cerhom et Movember Foundation