Bruno Solo : “un vrai film de boule” pour prévenir le cancer du testicule

Bruno Solo et plusieurs célébrités françaises incitent les hommes à se faire dépister contre le cancer testiculaire dans une nouvelle campagne humoristique de prévention baptisée “Un vrai film de Boules”. La campagne de prévention a été réalisée par les associations Cerhom et Movember Foundation.
© Service de presse
Sommaire

Covid-19 ou pas, l’organisation Movember a maintenu son événement mondial de  sensibilisation à la recherche et la prévention des maladies masculines qui se tient chaque année en novembre. Tout a débuté en australien en 2003, lorsque la fondation australienne a voulu "changer le visage de la santé au masculin" en invitant 30 hommes à se laisser pousser la moustache pendant 30 jours. Le but était d’attirer l’attention sur le cancer de la prostate et du testicule et récolter des fonds. Ce mouvement, présent dans 20 pays dont la France, a permis de financer 1250 projets depuis son lancement. 

Pour sensibiliser le public français au dépistage du cancer du testicule, Movember a demandé de l'aide à plusieurs de nos acteurs et célébrités.

Bruno Solo : une partie de bowling contre le cancer testiculaire

Cerhom, l’association de lutte contre le cancer masculin, et Movember Foundation, ONG mondiale pour la santé masculine, viennent de lancer la campagne de prévention du cancer testiculaire : "Un vrai film de boules 2".

Bruno Solo joue le capitaine d'une équipe de bowling. Entouré de Stomy Bugsy, Frédéric Bouraly, Philippe du Janerand, Théo Fernandez, Paga, Maxime Musqua, Thomas  Soliveres et Bryan Trésor, il rappelle aux hommes "qu’il est essentiel d’inspecter fréquemment son matériel pour être sûr qu’il n’y ait pas de grosseur inhabituelle au niveau des testicules". 

Les deux organisations ajoutent dans un communiqué de presse commun : "L’objectif est d’attirer l’attention du public français sur un cancer trop méconnu et traité trop tardivement au regard des progrès de la science en la matière. Pour beaucoup, il est encore difficile d’évoquer une maladie qui a un rapport avec la virilité et d’aller consulter avec les mots « prostate », « testicule » ou « verge ». Le spot s’appuie sur une partie de bowling et un vocabulaire à double-sens pour rassurer, casser les préjugés, et lever les tabous”.

“Un vrai film de boules” de retour contre le cancer testiculaire deux ans plus tard

Ce court métrage, réalisé par Antoine de Bujadoux et Carlos Abascal Peiró, est la troisième campagne vidéo humoristique de Cerhom et Movember. "Un vrai film de boules" diffusé en 2018 et "Le Coup de la Panne" en 2019, s'appuyaient respectivement sur une partie de pétanque et une balade en bateau pour appeler les hommes à plus de vigilance.

Comme les précédentes campagnes, la vidéo "Un vrai film de boules 2" s’est entourée d’un casting d’acteurs d’univers variés et de tous les âges (19 à 60 ans). En effet, malgré les croyances, les seniors ne sont pas les principales victimes de ce cancer.

La campagne de sensibilisation ludique est dévoilée sur la page suivante.

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Cancers du testicule : les symptômes et le diagnostic, Fondation ARC pour la recherche sur le cancer
Communiqué de presse : Bruno Solo sort "un vrai film de boules" pour Movember, Cerhom et Movember Foundation