Bronchiolite : prêt à affronter l'épidémie ? Affirmatif !

Chaque hiver, les services d'urgences sont engorgés par des parents anxieux tenant dans leurs bras leur bébé malade. Les professionnels de santé s'organisent pour gérer l'épidémie de bronchiolite, mais les parents ont aussi un rôle à jouer : le respect de quelques gestes et précautions de prévention dans l'entourage de l'enfant sont essentiels.

PUB

Afin d'éviter tout dysfonctionnement, le ministère le Santé a proposé la mise en place de "réseaux bronchiolite"coordonnant l'action des médecins généralistes, pédiatres libéraux, kinésithérapeutes et services hospitaliers. L'Ile-de-France a été la première à se doter d'un tel dispositif en 2001 et à créer un numéro vert transmettant les coordonnées d'un kiné ou d'un médecin du réseau, lequel regroupe aujourd'hui 529 kiné, 193 pédiatres et des associations de garde. Dans les départements n'ayant pas de réseaux organisés, un dispositif de coordination entre les médecins libéraux et le SAMU a été demandé afin de pouvoir faire face à un éventuel afflux de demandes de soins au moment du pic épidémique.

L'épidémie débute généralement à la mi-octobre, pour atteindre un pic en décembre et se terminer à la fin de l'hiver. La bronchiolite touche environ 30% des nourrissons, soit chaque année environ 480.000 enfants de 1 mois à 2 ans, avec une fréquence maximale entre 2 et 8 mois.

PUB
PUB

Parallèlement, une campagne de prévention a été engagée depuis le 27 septembre 2004. L'objectif est de mieux informer les parents sur cette maladie et les moyens de la prévenir. Dans ce cadre, les médecins généralistes, les pédiatres, les kinésithérapeutes, les puéricultrices et les assistantes maternelles vont être sollicités.A savoir : les généralistes, les pédiatres et les kiné sont les meilleurs interlocuteurs pour conseiller les parents sur l'opportunité ou non d'une hospitalisation.

Le virus, répandu et très contagieux, se transmet par la salive, les éternuements, la toux, le matériel souillé par une personne enrhumée et par les mains. Ainsi, le rhume d'un enfant ou d'un adulte peut être à l'origine d'une bronchiolite chez un nourrisson.

Recommandations de prévention à destination des parents

  • Se laver systématiquement les mains à l'eau et au savon avant de s'occuper d'un bébé.
  • Lorsque l'on est enrhumé, ne pas embrasser l'enfant sur le visage et donner le même conseil à ses proches.
  • Ne pas échanger dans la famille : biberons, sucettes, couverts et toujours les nettoyer soigneusement.
  • En automne et en hiver, éviter autant que possible aux bébés la fréquentation des lieux enfumés et ceux où ils peuvent être en contact avec des personnes enrhumées (galeries commerciales, transports en commun).
Publié le 22 Décembre 2004
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Communiqué du ministère de la Santé et de l'Institut national de prévention de d'éducation pour la santé, 27 septembre 2004.