Bronchiolite du nourrisson : à faire et à ne pas faire

Publié le 09 Janvier 2009 par Rédaction E-sante.fr
Chaque année, 480 000 nourrissons sont touchés par la bronchiolite, soit près de 30% des enfants de moins de deux ans. Que faut-il savoir à propos de la bronchiolite ? Quels sont les symptômes, les risques de transmission et comment faut-il réagir ?
PUB

Comment se transmet la bronchiolite ?

La bronchiolite est une infection respiratoire des petites bronches véhiculée principalement par un virus très contagieux et très fréquent : le virus respiratoire syncytial. Il se transmet très facilement par les sécrétions projetées par la toux, les éternuements, mais aussi par contact direct : les mains, les baisers ou les objets souillés par une personne contaminée.

PUB

Attention, il faut savoir que le simple rhume d'un enfant ou d'un adulte, voire aussi une grippe, peut se traduire par une bronchiolite chez un nourrisson !

PUB

Quels sont les symptômes d'une bronchiolite ?

Une bronchiolite débute généralement par un simple rhume accompagné d'une toux. Mais par la suite, l'enfant est gêné pour respirer. Il peut également avoir des difficultés pour boire et pour s'alimenter. Les problèmes respiratoires peuvent s'accentuer progressivement et devenir très alarmants pour les parents.

Comment réagir ? Il ne faut pas paniquer ni se rendre aux urgences. Même si la bronchiolite peut être très dangereuse pour les nourrissons, dans la grande majorité des cas cette affection se traite en ville. Inversement, se rendre aux urgences si cela ne s'avère pas indispensable fait prendre des risques inutiles. En effet, très fragilisé, le nouveau-né risque de se retrouver en contact avec d'autres virus, ce qui aurait pour effet d'aggraver sa fonction respiratoire ou de l'exposer à d'autres maladies graves.

Source : Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes), communiqué de presse du 27 novembre 2008.