Bronchiolite : comment l'éviter ?

L'épidémie de bronchiolite a débuté. Chaque année, cette infection virale des petites bronches touche 40.000 nourrissons. Si la bronchiolite est le plus souvent modérée, elle peut se révéler très sévère chez les bébés les plus fragiles. Des mesures de prévention sont à respecter.
Publicité

La bronchiolite c'est quoi ?

C'est une infection des petites bronches due à un virus répandu et très contagieux.

Elle sévit d'octobre à mars.

Le principal virus en cause est le virus respiratoire syncytial (VRS). Il se transmet par la salive, les éternuements, la toux, le matériel souillé par ces derniers et par les mains.

Publicité
Publicité

Quels sont les symptômes de la bronchiolite ?

La bronchiolite se manifeste dans un premier temps par un simple rhume et une toux, qui entraînent par la suite des difficultés à respirer, des sifflements, une accélération de la respiration.

La gêne respiratoire est souvent accompagnée d'une difficulté à s'alimenter, le nourrisson étant trop essoufflé.

Ainsi, un nez qui coule, une respiration difficile même après un nettoyage méticuleux, un sifflement, une toux, une respiration rapide, une difficulté à boire les biberons, une agitation, un sommeil perturbé, sont autant de symptômes qui évoquent une bronchiolite chez un nourrisson.

Il est alors nécessaire de consulter le médecin traitant ou le pédiatre. Il est généralement inutile d'emmener l'enfant aux urgences de l'hôpital. Le médecin traitant tout comme le pédiatre savent diagnostiquer et traiter la bronchiolite. Parfois, des séances de kinésithérapie respiratoire sont prescrites afin de désencombrer les bronches.

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 18 Décembre 2006 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 27 Novembre 2014 : 17h53
Source : Communiqué de presse de l'Institut national de prévention, 8 décembre 2006.