BPCO : les personnes les plus à risques

© Istock
La BPCO, ou bronchopneumopathie chronique obstructive, est largement favorisée par une consommation excessive et chronique de tabac. Les sujets à risques doivent être surveillés avant que leur état respiratoire ne devienne irréversible.
PUB

Quels sont les facteurs de risque de la BPCO ?

La BPCO est une maladie irréversible dont l'évolution se fait inévitablement vers l'insuffisance respiratoire. Le principal facteur de risque de la BPCO est le tabagisme chronique puisque plus de 90 % des cas de BPCO sont liés au tabac. L'exposition à des polluants, tels que certains gaz, ou la silice, souvent d'origine professionnelle, peut également provoquer l'apparition d'une BPCO. Des facteurs génétiques peuvent entrer en compte pour expliquer les inégalités des risques d'entrée dans la BPCO chez les fumeurs. 

PUB
PUB

Comment prendre en charge une BPCO ?

La bronchopneumopathie chronique obstructive est une maladie irréversible et évolutive. Sa prise en charge doit donc avoir lieu dès les premiers symptômes (toux chronique, expectorations abondantes, difficultés respiratoires...). Le premier geste est, bien sûr, le sevrage tabagique. Si la respiration devient difficile, un traitement par corticoïdes inhalés et bronchodilatateurs est utile. Enfin, lorsque la BPCO est évoluée, une oxygénothérapie permanente ou à temps partiel est parfois nécessaire. Les surinfections et exacerbations de BPCO sont fréquentes et peuvent obliger à instaurer un traitement antibiotique, dans le cadre d'une éventuelle hospitalisation.

Publié le 13 Novembre 2018
Auteur(s) : La Rédaction E-Santé
La rédaction vous recommande sur Amazon :