Un bouton? C'est une inflammation!

Un bouton d'acné? Rien de plus ordinaire! Mais le mécanisme qui le crée est aussi très complexe. Ces imperfections de la peau mettent en effet en jeu de multiples réactions de la peau. Parmi elles, l'inflammation.
Publicité

Ce que l'on voit du bouton, c'est l'inflammation

Les signes extérieurs des bouton d'acné, la manière dont nous les reconnaissons, sont en réalité les signes d'une inflammation qui se déroule dans notre peau: rougeur, chaleur, douleur, Œdème (rétention d'eau dans la zone). Si les signes de l'inflammation sont désagréables, il faut reconnaître qu'elle est en elle-même nécessaire: c'est le mécanisme de défense de notre corps, qui est mis en branle dès que nous sommes agressés. Evidemment, celles qui se retrouvent régulièrement effondrées devant leur miroir à cause de l'apparition d'un point noir mal placé auront tendance à voir le bouton lui-même comme une agression Mais du point de vue de notre peau, c'est de la légitime défense.

Publicité
Publicité

L'inflammation contre une invasion

La peau se défend avant tout contre une bactérie, appelée propionibacterium acnes. Cette bactérie se nourrit de lipides et aime être entre 30°C et 37°C - elle vit donc sur notre peau, et se développe particulièrement dans les comédons, qui sont des poches de sébum retenues à l'intérieur de la peau par son épaississement en surface. Au bout d'un certain temps, la paroi du comédon peut céder, de manière naturelle ou parce qu'il est manipulé. En conséquence se répandent dans la peau les bactéries, mais aussi des lipides et des enzymes qui se trouvaient à l'intérieur. C'est là que la peau repère une agression, et qu'elle lance son système immunitaire à l'attaque, déclenchant les signes désagréables.

 
Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 01 Septembre 2008 : 02h00
Source : Communication Vichy