Bientôt des médicaments en gel ?

Les enfants et les personnes âgées ayant souvent des difficultés à avaler les comprimés et les gélules, la recherche est très active pour trouver des solutions innovantes. Les sirops et les solutés buvables ne donnant pas satisfaction, des chercheurs se sont tournés vers l’élaboration de médicaments sous forme de gel. Un procédé galénique qui pourrait arriver sur le marché d’ici 5 ans.

PUB

Révolution dans la forme galénique des médicaments

La forme galénique correspond à la façon dont se présente le médicament : comprimé, comprimé enrobé ou pelliculé, gélule, sirop, solution buvable, collyre, etc. Cette forme est soigneusement réfléchie de sorte que le ou les principes actifs du médicament diffusent plus ou moins progressivement, au bon endroit, sans effets indésirables. Par exemple, les gélules sont conçues pour ne libérer leur contenu qu’une fois les voies digestives supérieures traversées, contrairement aux sirops ou aux solutés buvables. Autre exemple, les comprimés pelliculés ont la particularité, une fois arrivés à destination, de diffuser leurs principes actifs beaucoup plus progressivement dans le temps (effet retard ou à long terme).

PUB
PUB

Globalement, les comprimés et les gélules sont les formes les plus pratiques et les plus performantes dans de nombreuses indications, excepté pour ceux qui ont des difficultés à les avaler, comme les enfants et les personnes âgées, cette dernière population étant la plus grande consommatrice de médicaments.

Les principes actifs des médicaments piégés dans un gel

C’est ainsi que des chercheurs britanniques ont mis au point une forme galénique en gel par voie orale applicable aux médicaments gériatriques et pédiatriques.

Ce gel contient de la gomme de gellane, un polysaccharide naturel déjà employé par l’industrie agroalimentaire pour rendre certaines préparations plus consistantes, notamment les desserts. Cette gomme de gellane a la particularité de se solidifier au contact des substances acides comme celles libérées par l’estomac lors de la digestion, ce qui piège les principes actifs et prévient l’irritation des muqueuses gastriques. Ce n’est qu’arrivée à destination dans l’intestin que la gomme gellane se liquéfie et libère les principes actifs.

Cette version en gel du médicament permet d’optimiser les effets thérapeutiques à l’instar de certains comprimés et gélules. Cette forme pourrait être disponible d’ici quelques années.

Publié le 29 Avril 2015 | Mis à jour le 30 Avril 2015
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : International Journal of Pharmaceutics, 8 avril 2015.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés