Beach volley, le sport de l'été

© getty

Après une baignade, une séance de repos sous le parasol, puis une promenade sur la plage, pourquoi ne pas enchaîner avec une partie de beach volley ?

Si pratiquer cette activité physique est une excellente idée, quelques précautions peuvent cependant se révéler utiles.

Et dans ce domaine, les conseils formulés par la Société française de chirurgie orthopédique et traumatologique sont très judicieux.

Publicité

Terrain moelleux

Certes, la souplesse du terrain sur lequel se déroule une partie de beach volley permet d'amortir les mouvements.

Mais attention, cette surface irrégulière et instable malmène les pieds et les chevilles.

Pour attraper la balle, on la suit du regard, sans prendre garde aux dénivelés du sol.

Résultat :

Publicité
Publicité
  • Les chevilles risquent de se tordre d'un côté ou d'un autre.
  • Les inattentions sont propices aux chutes et aux entorses de la cheville et du genou.
  • De plus, sachant que le sol est moelleux, on s'y laisse choir de tout son poids.
  • Et enfin, ce sport se pratique le plus souvent sans chaussure. Or, elles permettent de maintenir la cheville et d'amortir les chocs

Hydratation

Attention à la déshydratation.

Elle peut favoriser les claquages, les tendinites, voire d'authentiques ruptures tendineuses (comme par exemple celle du tendon d'Achille).

Alors si vous passez toute la journée sur la plage, avant de vous lancer dans une partie de beach volley, pensez à vous hydrater suffisamment, avant et après l'effort. Et n'oubliez pas de porter un T-shirt pour éviter les surprises du soleil.

 
Mots-clés : Beach volley, Sport
Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 26 Juillet 2005 : 02h00
Mis à jour le Lundi 30 Mai 2016 : 13h45
Source : Dossier de presse de la Société française de chirurgie orthopédique et traumatologie (SOFCOT), juin 2005.
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :