Beach volley, le sport de l'été
Sommaire

Echauffement

Le plus souvent, les sports d'été sont pratiqués « à froid », et de plus, après s'être prélassé longuement sur la plage.

Alors, avant de vous lancer à corps perdu dans l'effort :

  • échauffez-vous,
  • assouplissez-vous,
  • étirez l'ensemble de votre corps : fentes pour préparer les déplacements latéraux, échauffements des poignets, des coudes, des épaules...

Encore mieux :

  • préparez-vous durant les semaines qui précèdent vos vacances, afin de renforcer votre musculature,
  • travaillez les impulsions et le sens de l'équilibre : pédalages, ciseaux, sautillements, etc.
  • commencez doucement et n'enchaînez pas plusieurs parties le premier jour.

Accidents les plus fréquents

Au niveau :

  • de l'épaulesmash, service smashé, service flottant ou défense plongée provoquent de nombreux traumatismes susceptibles de se chroniciser.
  • du coudeles lésions sont rares, mais certains mouvements comme le contre et la manchette sont susceptibles de fragiliser l'articulation. L'avant-bras amortit des balles parfois lancées à grande vitesse. Les microtraumatismes répétés peuvent être responsables de douleurs chroniques.

    Attention au poids de la balle : le sable et l'eau l'alourdissent et augmentent la violence du choc. Alors veillez à sa qualité (ni trop lourde, ni trop imbibée d'eau ou de sable).

  • des doigtsles accidents se produisent surtout lors de la réception d'un smash adverse. Le pouce est le plus à risque, mais tous les doigts peuvent être touchés, par des entorses, des luxations ou des fractures.
  • de la cheville

    le sable contribue à limiter le risque d'entorse liée au saut, mais celui-ci perdure.

    En revanche, l'absence de chaussures présente des inconvénients. Par exemple, les orteils n'étant pas protégés, les entorses au niveau des métatarsiens sont fréquentes.

    Et attention aux lésions dues aux coquillages, tessons de verres et autres cailloux demeurés dans le sable. Inspectez les lieux et si nécessaire, ratissez avant le match.

    Prudence également en cas de sable hétérogène. L'alternance de zones humides et dures, et de zones sèches et souples, favorise le risque d'accident articulaire. Tendinites, talalgies (douleur au talon) et aponévrosites plantaires guettent plus particulièrement les joueurs réguliers.

  • du genoule terrain meuble est à l'origine d'accidents graves survenant lors des sauts et des chutes : entorses du ligament interne latéral et rupture du ligament croisé antérieur.

Pour en savoir plus : www.sofcot.com.fr

Soyez prudent et bon beach volley !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Mots-clés : Beach volley, Sport
Source : Dossier de presse de la Société française de chirurgie orthopédique et traumatologie (SOFCOT), juin 2005.