Ballonnements : les précautions à prendre si vous utilisez du charbon végétal

© Istock
Le charbon végétal est obtenu à partir de la carbonisation de bois de frêne, de peuplier ou de coques de noix de coco et est utilisé en phytothérapie pour ses propriétés médicinales. Il est particulièrement adapté pour lutter contre les ballonnements. Comment fonctionne le charbon végétal ? Quelles sont les précautions à observer si on utilise du charbon végétal ?
PUB

Le charbon végétal: un allié contre les ballonnements

Le charbon végétal est particulièrement efficace pour soigner les troubles digestifs, tels les ballonnements ou le syndrome du côlon irritable, troubles rencontrés fréquemment chez les femmes. Il agit comme une éponge et va donc absorber les gaz issus de la fermentation, avant d’être éliminé par les selles. Ce complément alimentaire peut se prendre sous la forme de gélules, à raison de quatre à six gélules par jour avec de grands verres d’eau.

PUB
PUB

Les précautions à observer pour l’usage du charbon végétal

Comme le charbon végétal a un fort pouvoir absorbant, il faut bien faire attention à ne pas le consommer en même temps qu’un traitement (antidépresseur, pilule, antibiotique…). En effet, il peut réduire leur efficacité, voire les rendre inactifs, s’ils sont pris en même temps que le charbon. Il est donc fortement conseillé de prendre le charbon deux heures avant ou après son traitement. Par ailleurs, le charbon végétal peut être pris ponctuellement ou sous la forme de cure de 15 jours, mais peut provoquer à cette occasion de la constipation et des selles noires. Enfin, le charbon végétal est à éviter chez les femmes enceintes ou allaitantes, de même que chez les enfants de moins de six ans.

Publié le 05 Août 2018
Auteur(s) : La Rédaction E-Santé