Avoir des gaz pendant l'amour, normal ou pas ?

Alors que votre partenaire et vous êtes en plein ébat… des pets disgracieux et parfois mal-odorants surviennent. Est-ce normal d’avoir des gaz pendant l’amour ? Comment réagir si une flatulence sonore résonne au plus fort de la passion.
© Istock

Gaz pendant l’amour : quand la nature s’invite au lit

En moyenne un être humain produit entre 0,5 et 1,5 litre de gaz par jour par le biais de 10 à 25 pets plus ou moins bruyants, plus ou moins au (mal) odorants. Le docteur Carol Burté, médecin sexologue prévient “On a tous des gaz en permanence, c’est le processus de la digestion. Ils ne sont en général ni sonores ni odorants”.

Les flatulences proviennent en premier lieu de l’air avalé pendant les repas. L’autre origine est la fermentation des aliments décomposés par le microbiote intestinal. Ces bactéries produisent en effet des gaz lorsqu’elles dégradent la nourriture absorbée. Ils s’accumulent dans l'intestin ou l'estomac puis sont expulsés volontairement ou involontairement par l’anus.

Les pets sont ainsi principalement composés de 5 gaz : l’azote, l’hydrogène, le dioxyde de carbone, l’oxygène ou encore le méthane. En ce qui concerne le “prout” malodorant, son “fumet” peu engageant résulte de la présence de traces de gaz sulfurés

Comment réagir face à des flatulences pendant les rapports intimes ?

Avoir des gaz est finalement un processus très humain, et ils peuvent en effet s’inviter dans vos parties fines. Mais il ne faut pas les laisser gâcher le moment. Comme le rappelle la praticienne “Faire l’amour est un moment très intime. Chacun se livre à l’autre tel qu’il est et doit - en principe - ne pas penser à autre chose qu’au plaisir donné et ressenti. Il n’y a pas de réaction à avoir à ce sujet parce que ça peut arriver à l’un, comme à l’autre”.

Si un pet malodorant survient pendant vos galipettes sous la couette, dédramatiser est le maître-mot. Ainsi il suffit d’en rire et poursuivre comme si de cela n’était jamais arrivé. Après tout, la complicité est aussi un des ciments du couple. 

Toutefois, si les pets deviennent trop gênants certains trucs permettent de les limiter. 

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Merci au docteur Carol Burté, médecin sexologue.