Avec la e-santé 2020, la France entre dans l’ère de la médecine digitale

Marisol Touraine, Ministre de la santé, a dévoilé ce lundi la stratégie nationale e-santé 2020, ayant pour objectifs d’accompagner les acteurs du système de soins dans le virage numérique, de permettre à la France de rester à la pointe en matière d’innovation et « d’entrer pleinement dans l’ère de la médecine digitale ».
© Istock

Les quatre grandes priorités de l’e-sante 2020

Ce plan est axé autour de 4 grandes priorités :

Développer la médecine connectée à travers un plan « big data » en santé : nouvelles applications de suivi à distance ou d’interprétation des données médicales pour assister les médecins dans leurs diagnostics.

Encourager la co-innovation entre professionnels de santé, citoyens et acteurs économiques : appels à projets dédiés à l’e-santé ou développement de living labs afin d’imaginer, en lien direct avec les utilisateurs, la médecine de demain (outils de télémédecine, applications de suivi des traitements, etc.).

Simplifier les démarches administratives des patients : admission, prise de rendez-vous en ligne, etc.

Renforcer la sécurité des systèmes d’information en santé : mise en place d’un plan d’action dédié.

La stratégie e-santé française

La Ministre a précisé que ces mesures « complètent les actions menées depuis 2012, telles que le programme hôpital numérique, le plan « Territoires de soins numérique », la relance du dossier médical partagé et les expérimentations de télémédecine ».

Un plan d’investissement de 2 milliards d’euros a été annoncé, dont l’un des volets porte sur le numérique et les systèmes d’information dans les territoires.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Ministère de la santé, Stratégie nationale e-santé 2020, 4 juillet 2016, http://social-sante.gouv.fr/IMG/pdf/strategie_e-sante_2020.pdf.