Atteinte du COVID-19, elle accouche alors qu’elle est dans le coma

Angela Primachenko, atteinte du COVID-19, a donné naissance à sa fille, alors qu’elle était plongée dans le coma et sous respirateur à cause de la maladie venue de Chine.
© Adobe Stock

Ecouter l'article :

Toux, fièvre… Angela Primachenko s’est rendue à l'hôpital le 22 mars - alors enceinte de 33 semaines - car elle se sentait mal. Elle a été testée positive au COVID-19. Malheureusement, son état de santé s’est rapidement dégradé. Et, les médecins ont dû agir vite.

COVID : une naissance déclenchée

Les docteurs en charge de la jeune femme de Vancouver dans l’État américain de Washington (et non la ville canadienne), l’ont mise dans un coma artificiel. Alors qu’elle était inconsciente, l’équipe médicale a finalement provoqué l’accouchement le 1er avril afin d’améliorer les chances de survie de la mère et protéger le bébé

La petite Ava - ce qui signifie "souffle de vie" - a ainsi poussé son premier cri tandis que sa mère combattait le SARS-COV-2. Elle était en bonne santé et négative au coronavirus. 

La maman s’est, pour sa part, réveillée le 6 avril. Elle a confié à CNN “C’était émotionnellement incroyable. C’était fou d’essayer de comprendre ce qui venait de se passer durant les 10 jours passés, et de remettre les pièces de ma vie en ordre”. Elle reconnaît que le réveil n’a pas été facile “J’étais perdue, je ne comprenais pas où j’étais, je n’avais plus mon ventre de femme enceinte, je ne savais pas où était le bébé”.

Elle n’a toujours pas pu tenir son bébé

Heureusement, Angela Primachenko s’est remise rapidement de sa forme sévère de COVID-19. Elle a quitté le service de réanimation sous les applaudissements du personnel médical, puis a été autorisée à sortir de l’hôpital le week-end du 12 avril. 

En revanche, elle n’a toujours pas pu tenir son bébé dans ses bras, ni être dans la même pièce. La petite Ava est, en effet, toujours à l’hôpital. Les médecins souhaitent la garder en observation afin de surveiller son alimentation. La maman pourra rencontrer physiquement sa fille lorsqu’elle aura obtenu deux tests négatifs au coronavirus de suite. En attendant, elle la voit régulièrement grâce à des appels vidéo.


Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.