Asthme : 1 personne sur 3 gênée dans sa sexualité

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 06 Février 2006 : 01h00
Mis à jour le Mardi 01 Mars 2011 : 11h25
Même si la sexualité se passe en grande partie dans la tête, les maladies physiques ont un retentissement parfois sous-estimé dans les troubles sexuels. Une étude a montré que l'asthme faisait partie de ces maladies...
PUB

Un asthmatique sur trois est géné dans sa sexualité...

Un asthmatique sur trois est gêné dans sa sexualité par sa maladie. C'est ce que conclut une enquête mise en place à l'aide de questionnaires validés scientifiquement. Quelque 300 questionnaires ont pu être exploités. L'étude confirme tout d'abord que les personnes atteintes d'asthme souffrent aussi d'un sous-contrôle de leur maladie : elles ne sont pas bien prises en charge puisque 82% d'entre elles ont entre 1 et 7 crises par semaine !

Parmi les participants à l'enquête, 33% se disent gênés dans leur sexualité. La fréquence moyenne annoncée des relations sexuelles est de 1,75 par semaine pour une moyenne nationale estimée à 2,6 par semaine (d'après la Sex Survey de Durex, pas forcément très fiable !) Et 38% des personnes interrogées ont affirmé avoir déjà eu une crise d'asthme pendant les rapports sexuels. Certaines personnes sont extrêmement gênées dans leur sexualité : 15% doivent souvent ou toujours interrompre leur relation sexuelle du fait d'une gêne respiratoire et 20% signalent avoir moins de plaisir, voire pas du tout d'orgasme.

PUB
PUB

Sexualité encore plus difficile en cas d'asthme sévère

Comme on pouvait s'y attendre logiquement, c'est parmi les personnes qui souffrent d'un asthme sévère que les difficultés sexuelles sont les plus éprouvantes : 14% décrivent une diminution du désir sexuel, 31% une baisse de spontanéité, 26% affirment économiser leurs forces pendant l'amour et 21% limitent la durée de la relation à cause des difficultés respiratoires.

Les difficultés sont encore plus importantes quand il s'agit de produire un effort physique pendant le rapport, ou encore de se placer en position allongée sur le dos.

Pourtant, 60% des participants disent ne jamais ou rarement utiliser de traitement avant une relation sexuelle ! On peut en conclure qu'il est dommage qu'une partie des asthmatiques ne se soigne pas suffisamment, ou minimise l'importance de la sexualité dans une relation de couple, ne prenant pas tous les moyens pour qu'elle se déroule bien ! Ce serait peut-être aux médecins d'ouvrir simplement plus souvent le dialogue sur le sujet, avec leurs patients !

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 06 Février 2006 : 01h00
Mis à jour le Mardi 01 Mars 2011 : 11h25
Source : Asthme et sexualité, enquête menée par le Dr Michèle Pujos-Gautraud et publiée dans " Réseaux respiratoires ", déc 2005.
PUB
PUB
A lire aussi
Asthme : quels sont les signes ?Publié le 05/05/2014 - 08h35

On compte plus de 4 millions d’asthmatiques en France. Une cause allergique est retrouvée dans la grande majorité des cas.Comment reconnaître un asthme ? Quels sont les symptômes typiques de la maladie ?

Sexualité : qui sont les hommes éjaculateurs précoces ? Publié le 10/03/2016 - 10h37

L’éjaculation précoce, c’est l’impossibilité de retenir l’éjaculation environ plus d’une minute après la pénétration vaginale. Une première depuis une quinzaine d’années en France, l’enquête d’envergure "Emoi" brosse le portrait de ces hommes souvent en détresse...

L'asthme touche quatre millions de FrançaisPublié le 25/02/2011 - 11h07

En 2006, 6,25 millions de personnes en France métropolitaine déclarent avoir souffert d'asthme à un moment quelconque de leur vie. Et 4,15 millions continuent à en souffrir, soit 6,7% de la population touchée par l'asthme.

Plus d'articles