Après avoir avalé une limace pour un pari, il reste tétraplégique

© Istock

Un jeune homme de 19 ans se retrouve tétraplégique après avoir mangé une limace pour réaliser un pari mené en 2010 en Australie. 

PUB

Un pari dont il paye encore le prix aujourd'hui. En 2010, Sam Ballard, un Australien de 19 ans, passe la soirée avec ses amis. L'un d'eux lui lance comme défi de manger une limace. Le jeune homme s'exécute mais la plaisanterie tourne au drame.

Très vite, Sam, rugbyman, tombe malade et doit être transporté aux urgences. C'est à ce moment là que les médecins découvrent qu'il a été infecté par l'Angiostrongylus cantonensis, un ver présent dans les selles des rats (la limace devait en avoir ingéré selon toute probabilité).

Dans le coma pendant plus d'un an

Alors que dans la majorité des cas, aucun symptôme ne se fait sentir. Sam, lui, se retrouve avec le cerveau touché par une méningite à éosinophiles. Il finit par tomber dans le coma durant 420 jours.A son réveil, le rugbyman est tétraplégique. Il lui faudra trois ans pour quitter l'hôpital en fauteuil roulant électrique.

PUB
PUB

Aujourd'hui, son état ne s'améliore pas, au contraire. Il souffre de convulsions et ne peut être alimenté que par une sonde.

Si Sam et sa famille ont pu continuer à vivre malgré cette tragédie c'est grâce à la générosité des amis et à l'équipe de rugby du jeune homme.En 2016, le gouvernement a versé 300 000 euros d'allocations à la famille Ballard pour rembourser les frais des soins très élevés du patient. Depuis, les aides ont été réduites à 85 000 euros et les dettes s'accumulent pour la famille. Sa mère a lancé un appel aux dons sur les réseaux sociaux. Du côté du gouvernement australien, le Service de santé a indiqué au Daily Telegraph "travailler de façon rapprochée avec la famille Ballard pour trouver une solution".

L'Angiostrongylus cantonensis, qu'est-ce-que c'est ?

Il s'agit d'un ver qui vit habituellement dans les artères pulmonaires des rats et pond ses oeufs qui deviennent très vite des larves. A ce moment là, les larves migrent vers les excréments.

Si un rongeur ou une limace, dans le cas présent, ingère des excréments de rats infectés, il se retrouvera lui-même infecté.

Alors que l'infection est dans la plupart des cas sans conséquence, elle peut également dans certains cas entraîner des complications.

Si l'infection atteint les poumons, cela peut entraîner toux, rhinorrhée, douleur à la gorge, malaise et fièvre.Si elle parvient à atteindre le système nerveux central, dans ce cas cela peut conduire à une méningite à éosinophiles entraînant des maux de tête, raideur dans la nuque, une paresthésie, des vomissements, de la fièvre, des nausées et une vision trouble.Dans le cas de Sam, cette méningite a conduit le jeune homme au coma qui a eu pour conséquence de le rendre tétraplégique.

Publié par Manon Anger, journaliste santé le Jeudi 08 Mars 2018 : 11h48
Mis à jour le Vendredi 09 Mars 2018 : 09h25
PUB
PUB

Contenus sponsorisés