Des anticorps de lama pour détecter précocement la maladie d’Alzheimer

© Istock

En l’absence de traitement curatif, de nombreuses recherches sont en cours pour trouver des marqueurs précoces de la maladie d’Alzheimer. En effet, plus tôt sera dépistée cette maladie, plus tôt les patients pourront bénéficier de traitement visant à en freiner l’évolution.

PUB

Visualiser les lésions cérébrales caractéristiques de la maladie d’Alzheimer à un stade précoce

Au cours de la de nombreuses recherches sont en cours pour trouver des marqueurs précoces de la maladie, une substance dénommée « peptide bêta amyloïde » s’accumule dans le cerveau, formant des plaques amyloïdes et en trainant une agrégation de protéines tau, processus appelé « dégénérescence neurofibrillaire ». Des chercheurs de l’Institut Pasteur, de l’Inserm, du CNRS, du CEA, des universités Pierre et Marie Curie et Paris Descartes et de Roche, ont mis au point des anticorps capables de se fixer spécifiquement sur les plaques amyloïdes et les enchevêtrements neurofibrillaires, rendant ainsi visibles les deux types de lésions caractéristiques de la maladie d’Alzheimer.

PUB
PUB

Ces anticorps issus du lama ont la rare caractéristique de franchir la barrière hémato-encéphalique qui a pour fonction de protéger le cerveau des attaques microbiennes, mais qui rend aussi impossible la diffusion des potentielles molécules thérapeutiques jusqu’au cerveau.

Des anticorps de lama bientôt testés chez l’homme ?

Ils ont déjà été testés avec succès in vitro sur des tissus cérébraux de patients atteints de la maladied’Alzheimer, puis in vivo sur des modèles de souris développant la maladie d’Alzheimer.

Cette technique, associée à l’imagerie par IRM pourrait à terme être applicable à l’homme. En injectant par voie intraveineuse ces anticorps, on pourrait visualiser les premières lésions (plaques amyloïde et dégénérescence neurofibrillaire) de la maladie d’Alzheimer sur le cerveau et dépister précocement la maladie afin de proposer aux patients une prise en charge visant à retarder l’apparition des symptômes.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Vendredi 04 Novembre 2016 : 10h59
Mis à jour le Jeudi 19 Janvier 2017 : 11h52
Source : Tengfei Li et al., Camelid single-domain antibodies: A versatile tool for in vivo imaging of extracellular and intracellular brain targets, Journal of Controlled Release, 7 octobre 2016.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés