Anévrisme cérébral : comment le détecter ?

© Istock
Chaque année, en France, environ 5 000 personnes sont touchées par un anévrisme cérébral. Cette maladie cardiovasculaire est due à la dilatation d’une artère au niveau du cerveau. Quels sont les symptômes d’un anévrisme cérébral ? Le point sur cette maladie.
Publicité

Définition de l’anévrisme cérébral

L’anévrisme cérébral correspond à la dilatation d’une artère au niveau du cerveau. Cette dilatation entraîne la formation d’une poche de sang ainsi qu’un amincissement et un affaiblissement de la paroi de l’artère. Le risque, avec cette fragilisation de la paroi de l’artère, est qu’à un moment donné, cette paroi ne se rompe ou ne fuie et que le sang se propage dans le cerveau : on parle alors de rupture d’anévrisme, laquelle peut être fatale.

Publicité
Publicité

Anévrisme cérébral : les symptômes

L’anévrisme cérébral est une maladie cardiovasculaire dont les symptômes sont à connaître et à reconnaître pour une prise en charge rapide. Avant que ne se produisent une rupture d’anévrisme et une hémorragie cérébrale, la personne ressent des maux de tête violents qui durent de manière inhabituelle, toujours au même endroit de la tête, mais aussi une sensation de raideur au niveau de la nuque. Ces symptômes s’accompagnent parfois de troubles de la vision et d’une paupière tombante, d’un engourdissement partiel du visage ou des membres, de nausées, vomissements et diarrhées. Enfin, la rupture d’anévrisme s’accompagne bien souvent d’une sensation d’explosion dans la tête et d’une perte de connaissance.

Il est important de noter que les risques d’anévrisme cérébral sont accrus par le tabac, l’hypertension artérielle, l’alcool, la drogue, le cholestérol, mais aussi l’âge.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Mardi 03 Juillet 2018 : 10h30
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :