Allergie au cyprès : 3 moyens de la limiter

© Istock
L’allergie au cyprès et, de façon plus générale, aux pollens concerne de très nombreuses personnes (10 millions en France). Elle se traduit par du mal à respirer et, comme bon nombre d’allergies, par des yeux gonflés. Alors comment faire pour limiter ce risque allergique ?
PUB

Allergie au cyprès

L’allergie au cyprès ne concerne pas uniquement cette espèce d’arbre. En effet, les personnes allergiques au cyprès ou aux thuyas, très souvent dans le sud de la France, sont le plus souvent également sensibles à d’autres variétés telles que les bouleaux, les frênes, les noisetiers ou encore les aulnes (principalement en Île-de-France). Ces différentes espèces sont très allergisantes et entraînent fréquemment des asthmes allergiques.

PUB
PUB

Conseils pour limiter son allergie au cyprès en extérieur

Même si plusieurs variétés d’arbres sont en cause et qu’il est donc assez difficile d’échapper aux pollens de ces diverses espèces, il existe néanmoins des moyens pour limiter son allergie. Outre le port de lunettes et d’un masque de protection peu pratiques, il faut dans la mesure du possible privilégier les sorties en fin de journée et garder les vitres fermées lors des déplacements en voiture. Par ailleurs, consultez en ligne la carte des pollens (Réseau national de surveillance aérobiologique) afin de savoir si les risques sont élevés.

Conseils pour limiter son allergie au cyprès en intérieur

Chez soi, on peut réduire les risques de réactions allergiques en prenant soin de bien se rincer les cheveux en rentrant le soir pour éliminer le pollen qui s’y dépose. Il faut également favoriser la ventilation de son logement avant le lever et après le coucher du soleil, des moments de la journée au cours desquels l'émission des pollens est moindre.

Publié le 04 Mai 2018
Auteur(s) : La Rédaction E-Santé
La rédaction vous recommande sur Amazon :