Alerte : les jeunes bougent de moins en moins !

Publié le 30 Décembre 2013 | Mis à jour le 06 Janvier 2014
Auteur(s) : Dr Philippe Presles
© Istock

Internet et la téléphonie mobile ont changé nos vies, notre façon de travailler, notre façon d’acheter, notre façon d’entrer en relation avec les autres. Elles sont en train de faire de nous des mutants et cela s’observe très bien chez les jeunes de moins de 25 ans. Ils constituent aujourd’hui la classe d’âge qui marche le moins chaque jour et qui pratique le moins de sport. Si nous les adultes ne faisons rien, nous allons créer des générations de sédentaires, souvent malades et malheureux.

PUB

Pour la deuxième année consécutive, Assureurs Prévention a mis en place une enquête mesurant le nombre de pas effectués chaque jour par un échantillon de 1309 Français âgés de 18 à 75 ans. Dans ce but, des podomètres ont été distribués à chacun et les mesures effectuées tous les jours sur une semaine. Dans cet échantillon, représentatif de la population française, il ressort que la classe d’âge qui marche le moins tous les jours est celle des plus de 65 ans, ce qui n’est pas étonnant, le nombre de pas effectués quotidiennement dépendant de l’état de santé, du poids et de l’âge.

Les jeunes de 18-25 ans bougent moins que les plus âgés !

Mais dans l’échantillon de population restant, celle de 18 à 65 ans, la classe d’âge qui marche le moins est celle des 18-25 ans ! C’est aussi celle qui pratique le moins d’activité physique, bien qu’elle soit aussi celle qui soit en meilleure santé. Ces chiffres sont très inquiétants, car ils reflètent une réalité qui se passe sous nos yeux : les moins de 25 ans sont complètement captifs de leurs activités sur écran, et ils n’ont tout simplement plus le temps de faire du sport, de marcher ou de dormir. Ils préfèrent la vie virtuelle à la vraie vie.

PUB
PUB

75 % des moins de 20 ans dorment avec leurs portables allumés !

Ce phénomène s’observe dans d’autres enquêtes comme celle de l’Association santé environnement France (ASEF) qui, auprès de 600 lycéens âgés de 14 à 20 ans, a constaté que 75 % d’entre eux dormaient avec leur portable allumé sous l’oreiller ! Le SMS est devenu l’usage principal pour 41 % d’entre eux. Et s’ils sont accros à leur portable au point de dormir avec eux, c’est par crainte de rater un message ou un appel…

Les écrans d’ordinateur ou ceux des jeux vidéo ont aussi leur part de responsabilité dans cette sédentarisation des jeunes, et il s’agit bien là de nouvelles addictions. Rappelons qu’à la différence d’une dépendance qui traduit le besoin de continuer une activité, une addiction est une dépendance nuisible à la santé. C’est aujourd’hui bien démontré : la sédentarité est cause de nombreuses maladies chroniques ou états morbides graves, comme l’obésité, le diabète, l’infarctus du myocarde et les cancers pour ne citer que les principaux.

Soumis par la Rédaction le
PUB
PUB

Contenus sponsorisés