Alerte à la coqueluche

Depuis le mois de septembre dernier, on assiste en France à une recrudescence de la coqueluche. C'est le moment de vérifier la couverture vaccinale de vos enfants. De plus, rappelons que la vaccination contre la coqueluche est recommandée chez les adultes désirant un enfant. Et enfin, en raison de la contagiosité de cette maladie, les adultes s'occupant d'enfants devraient également se faire vacciner.
PUB

L'Institut national de veille sanitaire (InVS) attire l'attention sur une recrudescence de la coqueluche depuis cet automne. Cette maladie évolue de façon cyclique, tous les trois à quatre ans, et actuellement, il semblerait qu'un pic soit en train de s'installer. Or la coqueluche est une maladie parfois sévère, voire fatale pour les personnes fragilisées : les très jeunes nourrissons et les personnes souffrant d'affections respiratoires chroniques. Les nourrissons trop jeunes pour être vaccinés (moins de trois mois) sont particulièrement exposés aux complications graves et peuvent en mourir. Lors du dernier pic de coqueluche en 2000, neuf nourrissons en sont décédés.

PUB
PUB

Il faut savoir que la protection acquise par la vaccination ou la maladie ne dure que quelques années. Ainsi, la majorité de la population adulte peut contracter cette maladie. Certes, cette affection est sans gravité chez les adultes (toux persistante durant plus d'une semaine avec aggravation nocturne), mais ils peuvent la transmettre à leurs proches, tout particulièrement aux nourrissons avant l'âge de la vaccination.

Recommandations vaccinales 2004 contre la coqueluche

Primo-injection à partir de 2 mois, en même temps que les vaccinations contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite.1er rappel à 16-18 mois.2e rappel à 11-13 ans.A l'âge adulte, la vaccination est recommandée pour les professionnels de santé en contact avec les nourrissons et les jeunes enfants, et pour les adultes susceptibles de devenir parents dans les mois ou années à venir.Elle est également recommandée à l'occasion d'une grossesse, pour tous les membres du foyer : enfants non à jour pour cette vaccination et adultes n'ayant pas reçu de vaccination contre la coqueluche au cours des dix dernières années. Les modalités sont précisées comme suit :

  • père et enfant : durant la grossesse de la mère ;
  • mère : le plus tôt possible après l'accouchement.
Publié le 08 Février 2005
Auteur(s) : Dr Philippe Presles
Source : Communiqué de presse de l'Institut national de veille sanitaire (InVS), " Recrudescence de cas de coqueluche ", 21 janvier 2005.