L’alcool tue les Français : 49.000 morts par an !

© Istock,photographee

Les Français consomment encore beaucoup trop d’alcool. Selon une étude du service de bio-statistiques et d'épidémiologie de l'Institut Gustave-Roussy de Villejuif, chaque année, 49.000 décès sont attribuables à l’alcool.

PUB

49.000 décès annuels liés à l’alcool

Si l’alcool est réputé protéger des maladies cardiovasculaires, encore faut-il respecter la modération. Or ce n’est pas le cas des Français qui en abusent avec à la clé 49.000 décès liés à l’alcool en 2009 : 36.500 chez l'homme et 12.500 chez la femme, ce qui représente respectivement 13% et 5% de la mortalité totale.

Ce sont parmi les plus mauvais chiffres européens puisqu’en Suisse, l’alcool représente 5% des décès chez l’homme, 3% en Italie et 1% au Danemark.

PUB
PUB

Quelle est la dose à ne pas dépasser ?

Les décès attribuables à l’alcool sont liés à des cancers, avec 15.000 décès, à des maladies cardiovasculaires (12.000 décès), mais aussi à des maladies digestives (8.000 cirrhoses), des accidents et des suicides.

Il faut dire que la dose tolérée par l’organisme est largement dépassée : alors qu’elle ne devrait pas excéder les 5 g d’alcool pur par jour, ce qui représente un demi-verre par jour (selon les doses servies dans les bars), nous ingurgitons quotidiennement en moyenne 27 g d'alcool, soit 2,7 verres.

En conclusion, même si la consommation des Français a diminué de moitié au cours des 50 dernières années, l’alcool demeure une cause majeure de mortalité prématurée : 40% de ces décès liés à l’alcool survenant avant 65 ans…

Mots-clés : Alcool, 49.000 deces
Publié le 05 Mars 2013 | Mis à jour le 05 Mars 2013
Auteurs : Rédaction E-sante.fr
Source : European Journal of Public Health, http://eurpub.
Voir + de sources
oxfordjournals.org/, février 2013.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés