L'alcool détruit le pancréas

Chaque année, 5.000 nouveaux cas de pancréatite chronique sont enregistrés. Selon les résultats d'une étude menée auprès de gastroentérologues français, l'alcool est en cause dans 84% des cas.
Publicité

Cette affection correspond à une inflammation chronique du pancréas, qui se traduit progressivement par une sclérose de la glande pancréatique, allant jusqu'à sa destruction. La consommation régulière d'alcool est la cause principale. Après de nombreuses années d'intoxication alcoolique, la destruction du pancréas se traduit par d'importantes crises de douleur épigastrique et par un amaigrissement, en raison d'un syndrome de mal absorption.Pour lutter contre la douleur, le malade adopte une position caractéristique : cuisses fléchies, menton sur les genoux.

Publicité
Publicité

Afin de définir précisément la prévalence de cette affection en France, un questionnaire a été envoyé à l'ensemble des gastroentérologues. Au final, 393 d'entre eux avaient traité entre le 15 avril et le 15 juillet 2003, au moins un patient atteint de pancréatite chronique, soit un total de 1.528 patients.Sur l'ensemble de ces sujets : 2% consommaient moins de 40g d'alcool par jour (moins de 4 verres), 66% de 40 à 120g et 32% plus de 120g. L'alcoolisation durait depuis moins de 10 ans pour 10% des patients, depuis 10 à 20 ans pour 53% d'entre eux et plus de 20 ans pour 38% des malades. L'alcoolisme est bien la première cause de pancréatite chronique, dans 84% des cas, et l'abstinence le premier traitement.A côté des 5.000 nouveaux cas dépistés chaque année, on estime qu'il y aurait en France 15.000 personnes souffrant de cette affection due à l'alcoolisme.

 
Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 12 Juillet 2004 : 02h00
Source : Congrès de l'American Gastroenterological Association, le Quotidien du médecin, 24 mai 2004.