AIT : quels sont les symptômes ?

© Istock
Les symptômes de l’AIT et ceux de l’AVC sont similaires mais ceux de l’AIT durent généralement moins d’une heure. Parmi eux, on retrouve également les symptômes spécifiques de l’AVC chez la femme, comme des nausées ou un souffle court. On fait le point sur cette maladie cardiovasculaire.
Publicité

Qu’est-ce qu’un AIT ?

L’accident ischémique transitoire (AIT) est une forme légère d’AVC qui est causée par l’obstruction temporaire d’une artère cérébrale, par un caillot sanguin le plus souvent. Une plaque d’athérome se détache de la paroi d’une artère et bloque la circulation. L’irrigation sanguine et donc l’apport en oxygène au niveau des cellules du cerveau ne sont dès lors plus assurés correctement. L’AIT ne dure généralement qu’un court laps de temps sans laisser de séquelles. Toutefois, sa survenue doit être prise très au sérieux car il est souvent un signe avant-coureur d’un AVC, qui se produit dans la semaine suivante dans environ 10 % des cas.

Publicité
Publicité

Quels sont les symptômes d’un AIT ?

Les symptômes se manifestent subitement et ne précèdent l’AIT que de quelques instants. Ils sont assez diversifiés car ils dépendent de la zone du cerveau qui a été touchée. Les symptômes les plus fréquents sont généralement :

- une difficulté à s’exprimer ;

- un engourdissement ou une paralysie soudaine d’un membre ou d’un côté du visage ;

- des troubles de la vue pouvant aller jusqu’à la cécité ;

- des vertiges et des nausées ;

- une perte d’équilibre ou de la coordination des mouvements ;

- des céphalées violentes.

Au même titre que l’AVC, l’ischémie transitoire doit être prise en charge en urgence. Il faut réagir vite, donc si vous observez ces symptômes chez un proche, appelez immédiatement le SAMU ou les urgences.

Publié par La Rédaction E-Santé le Vendredi 25 Mai 2018 : 17h01
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :