Aidant familial : souvent au bord de l’épuisement physique et moral !

En France, 8 300 000 personnes aident un proche malade ou handicapé au quotidien ! Une situation singulière d’aidant familial qui conduit souvent à l’épuisement physique et moral comme le montre les résultats de l’enquête menée par l’Association Française des Aidants (AFA) à la demande de la Direction Générale de la Santé.

PUB

L'aidant familial, pas le temps de s’occuper de lui même

L’enquête a porté sur 200 « proches aidants » dans cinq régions dont l’objectif était de mieux appréhender leur état de santé. Un sujet très difficile à aborder avec eux, selon Giulia Crosetto, chargée de mission à l’AFA : « Les aidants parlent de la santé du proche qu’ils aident avant tout mais au fil de la conversation, les mots “stress, fatigue, lourdeur“ arrivent. Ils ont le sentiment d’être en mauvaise santé mais ils n’ont pas le temps de s’occuper d’eux. Ils poussent les limites jusqu’au bout et ne consultent le médecin que lorsque c’est urgent ».

PUB
PUB

Douleurs et troubles du sommeil

Âgés en moyenne de 68 ans, l’échantillon était composé de 126 femmes et 74 hommes. Il ressort que depuis qu’ils sont aidants :

  • 48% déclarent avoir des problèmes de santé qu’ils n’avaient pas avant.
  • 63,5% souffrent de douleurs physiques.
  • 61% ont des troubles du sommeil.
  • 25% signalent avoir augmenté leur consommation de médicaments.
  • 59% disent se sentir seuls.
  • 70% ne s’accordent pas de temps de loisirs.
Publié par Brigitte Bègue, journaliste santé le Mardi 23 Février 2016 : 18h58
Mis à jour le Mardi 23 Février 2016 : 20h32
Source : Conférence de presse de présentation des résultats de « L’analyse des pratiques professionnelles en matière de prise en compte de la santé des aidants », 23 février  2016, organisée par l’Association Française des Aidants. Site : www.aidants.fr
PUB
PUB

Contenus sponsorisés