Affection nosocomiale : le premier classement des hôpitaux !

La publication du classement des hôpitaux en fonction de leur score pour les maladies nosocomiales est une vraie première. Le ministre de la santé l'avait promis. Saluons son engagement à faire connaître les meilleurs établissements dans la prévention de ces infections qui s'attrapent à l'hôpital, et aussi les pires… Les surprises sont de taille.
PUB

Infection nosocomiale et hôpitaux : Xavier Bertrand l'avait annoncé et il l'a fait !

Le classement des hôpitaux français en fonction de leurs scores en prévention de l'infection nosocomiale est public. Rappelons que l'infection nosocomiale est une complication infectieuse non directement liée au motif d'hospitalisation. Autrement dit, vous êtes hospitalisé(e) par exemple pour une opération et vous ressortez avec une infection, quelquefois plus grave que la raison pour laquelle vous étiez rentré à l'hôpital. Ce n'est pas si rare et ces infections provoquent plus de 4 000 décès chaque année en France !Il s'agit d'une avancée majeure car c'est le premier véritable acte de transparence dans les résultats des hôpitaux. Et toute l'information est disponible, sans arrangement. Le score ICALIN, utilisé pour ce classement, est décrit dans le détail sur le site du ministère de la santé : www.sante.gouv.fr/icalin.

PUB
PUB

Infection nosocomiale : vous pouvez vérifier la performance de votre établissement sur Internet

2 832 établissements ont été ainsi évalués selon un score allant de A (pour les meilleurs) à E (pour les moins performants). Ce qu'il faut saluer, c'est la mise à disposition sur le même site d'une carte permettant de retrouver le score de tous les établissements évalués : www.sante.gouv.fr/icalin/carto/c1/L2O41.html. Autrement dit, vous pouvez aller vérifier quel est le score de l'établissement dans lequel on vous propose une hospitalisation ! Et nous pensons qu'il ne faut pas s'en priver, tant une infection nosocomiale est potentiellement grave.Ce classement réserve des surprises à commencer par la similarité des scores obtenus par les grands CHU et CHR en comparaison des hôpitaux généraux. Toutes les catégories d'hôpitaux ont leurs meilleurs et leurs canards boiteux. Si 10% des CHU-CHR sont irréprochables, 5% d'entre eux sont au plus bas niveau Les Centres hospitaliers généraux obtiennent de leur côté 11% de A et 3% de ECe classement est surtout le début d'une nouvelle démarche et n'ayons pas peur de le dire d'une nouvelle mentalité : la transparence permet l'émulation et le progrès. Gageons que les établissements qui se retrouvent en bas du tableau feront tout ce qu'il faut pour remonter rapidement à un niveau correct. Gageons aussi que ceux qui n'ont pas transmis leur données et qui de ce fait n'on pas pu être évalués (près de 15% quand même !) le feront bientôt. A défaut, il faudra peut-être créer une note F pour ceux qui sont inclassables, et donc très douteux !

Publié le 13 Février 2006 | Mis à jour le 28 Mars 2006
Auteur(s) : Dr Philippe Presles
Source : Site du ministère de la santé.