Addictions aux substances psychoactives : faire connaître les consultations jeunes consommateurs

© Istock

Une campagne nationale d'informations sera lancée en novembre pour promouvoir les consultations jeunes consommateurs (CJC), encore méconnues des parents et des professionnels de santé après dix ans d'existence.

Publicité

Promouvoir les consultations jeunes consommateurs (CJC)

Mise en œuvre par l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes), cette campagne s'inscrit dans le cadre du Plan d'actions 2013-15 de lutte contre les addictions et s'adressera à la fois aux jeunes, à leurs parents ainsi qu'à tous les professionnels travaillant à leur contact. Des spots seront diffusés sur les stations de radio et chaînes de télévision, ainsi que sur les forums internet et les réseaux sociaux.

À quoi servent ces consultations ?

Initiées en 2005 et aujourd'hui au nombre de 400, les CJC "ont fait la preuve scientifique de leur efficacité". "L'objectif est de créer un réflexe CJC parmi les professionnels de la jeunesse", de "lever les a priori et les craintes qui peuvent entraver la démarche vers la consultation d'un professionnel de santé", selon Danièle Jourdain Menninger, présidente de la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca).

Publicité
Publicité

Les "Consultations jeunes consommateurs" (CJC) sont gratuites et anonymes. Ces lieux d’accueil et de prise en charge sont dédiés aux jeunes consommateurs de substances psychoactives : cannabis, alcool, drogues de synthèse, cocaïne, polyconsommation.

Elles permettent :

  • d’effectuer un bilan des consommations,
  • d’apporter une information et un conseil personnalisés aux consommateurs et à leur famille,
  • d’aider, si possible, en quelques consultations à arrêter la consommation,
  • de proposer, lorsque la situation le justifie, une prise en charge à long terme,
  • d’orienter vers d’autres services spécialisés si nécessaire.

Elles peuvent également accueillir les familles, sans leur enfant, afin de les conseiller et de les aider à trouver une démarche pouvant inciter leur enfant à dialoguer ou à consulter.

L’annuaire des CJC est consultable sur le site de la MILDT.

Publié par Hopital.fr le Lundi 28 Juillet 2014 : 12h17
Mis à jour le Lundi 28 Juillet 2014 : 15h03
Source : Hopital.fr
PUB
PUB