L'addiction aux jeux fait des victimes plus jeunes

© Istock

Jusqu’à 900.000 Français seraient dépendants aux jeux d’argent et avec le développement des jeux en ligne, encore plus faciles d’accès, les psychiatres notent un rajeunissement des malades concernés. 

PUB

Un âge moyen de 29 ans

Alors qu’avec les jeux hors ligne, les «accros» aux jeux ont 36 ans en moyenne, des conduites addictives sont déjà notées à l’âge de 29 ans avec les jeux en ligne. Le fait qu’il n’y a même plus besoin de manipuler d’argent, que ces jeux semblent virtuels et qu’ils sont facilement accessibles à toute heure du jour et de la nuit, y est sans doute pour beaucoup. Tel est le constat inquiétant fait par un centre unique en France, qui prend en charge ces joueurs pathologiques sur le site du CHU de Nantes. Ce Centre de Référence sur le Jeu Excessif (CRJE), créé il y a 3 ans, reçoit une centaine de joueurs chaque année.

PUB
PUB

Une descente aux enfers qui n’a rien de virtuel

Même si chaque histoire est différente, les conséquences d’une addiction aux jeux, elles, se ressemblent : endettement, qui bien souvent conduit aux vols, aux escroqueries, à la séparation avec le conjoint et à la perte de toute vie sociale, voire professionnelle. Un véritable naufrage, dont le CRJE tente de sortir ces joueurs excessifs, notamment grâce aux thérapies comportementales. L’objectif : les aider à adopter de nouveaux mécanismes de pensée à la place de la sempiternelle croyance «je vais me refaire» …

Publié le 16 Août 2011 | Mis à jour le 16 Août 2011
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : “Le Figaro”, août 2011. 
PUB
PUB

Contenus sponsorisés