L’activité physique : une arme contre 13 cancers

Une étude américaine de grande envergure indique que pratiquer régulièrement une activitéphysique modérée permet de réduire le risque de développer la majorité des cancers, comme le cancer du sein, le cancer colorectal ou le cancer des poumons. Ici, plus précisément, 30 minutes de vélo, jogging ou marche active, cinq fois par semaine, réduisent le risque de 13 cancers.

PUB

L’activité physique réduit le risque de cancer

Selon cette étude menée par l'Institut national américain du cancer (NCI) et publiée dans le célèbre Journal of the American Medical Association, Internal Medicine (JAMA), l’activitéphysique contribue à se maintenir en bonne santé générale physique et mentale, mais également à éloigner de très nombreux cancers, certains des plus fréquents comme le cancer du sein, le cancer colorectal ou le cancer des poumons.

PUB
PUB

Pour en arriver à cette conclusion, les données provenant d’une douzaine d’études américaines et européennes ayant porté sur un total d’1,4 million de personnes suivies pendant plus de 10 ans ont été analysées à la recherche d’un lien entre le niveau d'activité physique et l'incidence de 26 types de cancer.

13 cancers particulièrement sensibles à l’activité physique

Conclusion, plus l’activité physique pratiquée augmente, plus le risque de cancer diminue. Pour l’ensemble des cancers, cette réduction est de 7% parmi les plus actifs. Mais avec une simple activité modérée de 150 minutes hebdomadaires, la diminution du risque est déjà conséquente pour 13 types de cancer, y compris chez les sujets à risque comme en cas de surpoids ou de tabagisme (excepté pour le cancer des poumons).

Selon la durée et l’intensité, voici les diminutions de risque constatées :

  • De 23 % à 29 % pour le cancer des poumons,
  • 15 % à 30 % pour le cancer du rein
  • 13 % à 63 % pour le cancer de l’œsophage
  • 8 % à 30 % pour la leucémie myéloïde
  • 8 % à 28 % pour le cancer de la vessie
  • 7 % à 22 % pour le cancer de la tête et du coup
  • 5 % à 36 % pour le cancer de l’estomac
  • 5 % à 28 % pour le myélome
  • 2 % à 45 % pour le cancer du foie
  • 8 % à 32 % pour le cancer de l’endomètre
  • 8 % à 23 % pour le cancer du côlon
  • 7 % à 13 % pour le cancer du sein
  • 5 % à 15 % pour le cancer du rectum.

À noter que le cancer de la prostate et le mélanome (un cancer de la peau) ne figurent pas dans cette liste, l’activité physique ayant inversement pour conséquence d’augmenter les risques, respectivement de 3 à 8% et de 16 à 40%.

Ces résultats confortent les recommandations actuelles qui préconisent de pratiquer un minimum de 30 minutes d’activité par jour, à adapter selon l’état de physique et de santé de chacun. Et dans ce domaine tout compte : aller chercher le pain, promener le chien, faire du ménage, du jardinage, etc.

Enfin, nous disposons d’une autre arme puissante contre les cancers : les dépistages, à ne surtout pas négliger. Pour connaitre les dépistages à réaliser selon son sexe et son âge, rendez-vous sur le site de l’Institut national du cancer (INCa) : vosconseilsdepistage.e-cancer.fr

Publié par Rédaction E-sante.fr le Vendredi 20 Mai 2016 : 12h20
Mis à jour le Mercredi 25 Mai 2016 : 12h53
Source : Moore S.C. et coll., Association of Leisure-Time Physical Activity With Risk of 26 Types of Cancer in 1.44 Million Adults,JAMA Intern Med. Published online May 16, 2016. doi:10.1001/jamainternmed.2016.1548, http://archinte.jamanetwork.com/article.aspx?articleid=2521826&utm_campaign=articlePDF&utm_medium=articlePDFlink&utm_source=articlePDF&utm_content=jamainternmed.2016.1548.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés