Accouchement : le préparer et bien récupérer grâce à l’homéopathie

© Istock

L’accouchement est un moment souvent redouté par les femmes enceintes. Les séances de préparation à la naissance sont indispensables pour arriver dans les meilleures conditions possibles le jour J. Mais saviez-vous que l’homéopathie peut également aider la femme enceinte à préparer son corps et à mieux récupérer des traumatismes de l’accouchement ? Notre expert Monique Quillard, médecin homéopathe, compose pour nous le kit homéopathique de l’accouchement.

PUB

Accouchement : pourquoi l’homéopathie ?

Toutes les futures mamans se demandent comment va se passer leur accouchement. Sera-t-il long, douloureux, compliqué ?... Personne ne peut prédire le déroulement de cet évènement si intense pour le corps de la femme, mais certaines aides peuvent être appréciables. Parmi elles, l’homéopathie peut permettre de vivre plus sereinement l’accouchement, de faire face aux imprévus, de soulager et de prévenir certains symptômes. N’hésitez pas à en parler à votre sage-femme ou à votre gynécologue, par exemple au cours de votre rendez-vous du 8ème mois, afin de recueillir leur avis et d’obtenir, si besoin, une prescription.

PUB
PUB

Rappelons que les solutions homéopathiques se prennent hors des repas et qu’ils ne présentent aucune contre-indication pendant la grossesse ou l’allaitement, d’où leur intérêt pour soulager les maux liés à l’accouchement.

Préparer l’accouchement grâce à l’homéopathie

A l’approche de la date prévisionnelle du terme, il est normal qu’une femme enceinte ressente de l’appréhension et de l’impatience. Le corps puise aussi dans les dernières ressources de la maman pour aider le bébé à prendre ses derniers grammes. Comme l’accouchement peut arriver à tout moment à partir du premier jour du 9ème mois, on peut dès lors utiliser les solutions homéopathiques suivants jusqu’au jour J :

  • Actaea racemosa 9 CH cinq granules par jour pendant le dernier mois, pour calmer les contractions et pour atténuer la peur de l’accouchement ;
  • Caulophyllum 9 CH cinq granules par jour pendant le dernier mois, pour avoir des contractions efficaces et un accouchement plus rapide ;

Il est possible de prendre aussi certains complexes homéopathiques.

En cas de doute, demander conseil à un médecin homéopathe et/ou à votre sage-femme.

Publié le 12 Décembre 2016 | Mis à jour le 08 Février 2018
Auteur(s) : Magalie Le Bihan, pharmacien
Source : D’après une entrevue avec le Docteur Monique Quillard, médecin homéopathe formatrice pour les professionnels de santé et auteur des livres L’homéopathie, ma petite pharmacie familiale (2015) et L’homéopathie bébé, enfant, ado (2016), aux éditions Solar Santé.
Voir + de sources

Laboratoire Boiron.