Accouchement : la lune a-t-elle vraiment une action ?

© getty

Il y auraitdavantage d'accouchements les nuits de pleine lune.

Cet astre serait également responsable d'autres évènements obstétriques. Qu'en est-il vraiment ?

Que dit la science au sujet de l'influence de la lune sur la grossesse et les accouchements ?

Publicité

Pleine lune = maternités débordées ?

Nombre d'infirmières, de sages-femmes et même de médecins l'affirment : les maternités, comme les urgences d'ailleurs, sont bien plus fréquentées lors des nuits de pleine lune.

Et ce n'est pas tout !

Cette phase lunaire particulière coïnciderait également avec une augmentation du nombre de fausses couches, de complications lors de l'accouchement, de césariennes et de naissances de jumeaux. Il se murmure même que les enfants nés avec des malformations seraient plus nombreux à voir le jour durant cette période…

Publicité
Publicité

Pleine lune, accouchements et études scientifiques

Ces quarante dernières années, de nombreux chercheurs ont voulu vérifier le bien-fondé de ces croyances.

Et qu'ont-ils découvert ?

Que les nuits de pleine lune dans les hôpitaux et les maternités sont remarquablement… normales !

La plus récente étude à grande échelle a examiné plus d'un demi-million d'accouchements survenus en Caroline du Nord, entre 1997 et 2001 (1), ce qui correspond à 62 cycles lunaires. Pour rappel, un cycle lunaire est composé de plusieurs phases : nouvelle lune, premier croissant, premier quartier, pleine lune, etc.

Aucune corrélation n'a pu être établie entre l'une de ces phases de lune et un nombre plus élevé d'accouchements, de complications, de césariennes, etc.

D'autres études du même genre ont été réalisées un peu partout dans le monde. Toutes sont arrivées à la même conclusion : statistiquement parlant, la lunen'influence pas l'obstétrique.

Publié par Candice Leblanc, journaliste santé le Mercredi 02 Mai 2012 : 14h34
Mis à jour le Lundi 07 Mai 2012 : 09h38
Source : (1) Arliss JM et al., The American Journal of Obstetrics & Gynecology, mai 2005, vol. 192(5), pp 1462-1464.
(2) Voir http://news.nationalgeographic.com/news/2002/12/1218_021218_moon.html.