Accélérez vos pensées pour vous sentir plus heureux

Qui sont les personnes qui se sentent d'humeur joyeuse, exaltées, pleines de force, de puissance, de confiance en soi, de créativité, d'audace ? Ce sont les personnes maniaques. La manie est le contraire psychiatrique de la dépression. Une personne victime d'un épisode maniaque sent ses pensées venir avec une grande rapidité ; elle se sent aussi plus exaltée, d'humeur très joyeuse. Partant de ce constat, des chercheurs se sont demandés si le fait d'accélérer volontairement la pensée ne pouvait pas agir positivement sur l'humeur chez des personnes « normales ».
PUB

Pour accélérer ou ralentir volontairement la pensée, les auteurs ont fait lire des textes qui défilaient sur l'écran d'un ordinateur à 144 étudiants de l'Université de Princeton. Sachant que la vitesse de lecture normale est de 80 millisecondes (ms) par lettre, ils ont utilisé soit la vitesse rapide de 40 ms par lettre soit la vitesse lente de 170 ms par lettre. Les textes choisis étaient des rapports avec un contenu neutre, positif ou négatif pour le moral. Après la lecture, chaque étudiant devait répondre à des questions concernant ce qu'il ressentait comme sentiment de puissance, de créativité, de détermination et d'inspiration. Se sentait-il attractif, beau, important, influent, plein de charisme, de charme Ou bien se sentait-il stressé, hostile, irritable ou d'humeur négative ?

PUB
PUB

Lire rapidement accélère les pensées

Les résultats sont très parlants. Tout d'abord, les participants ont tous noté que le fait de lire un texte défilant rapidement accélérait bien leurs pensées, alors que lire très lentement un texte ralentissait leurs pensées.

Accélérer ses pensées rend positif

D'autre part, les participants soumis à la lecture rapide rapportaient bien ensuite se sentir d'humeur nettement plus positive et cela, indépendamment du contenu du texte. Ainsi, même un texte plutôt déprimant lu rapidement avait un effet positif sur l'humeur. Celui-ci était plus important chez les étudiants ayant naturellement une humeur plus positive au départ. Et puis, le contenu du texte jouait aussi un rôle. Les lecteurs d'un texte exaltant lisant à vitesse rapide rapportaient une augmentation nettement plus importante du sentiment d'être pleins d'énergie, de puissance, de créativité, comparés à ceux qui lisaient des textes déprimants. En revanche, si la lecture de contenus négatifs a un effet négatif sur l'humeur, on ne peut pas dire que la lecture à vitesse lente qui s'accompagne de pensées ralenties entraîne une humeur plus négative qu'au départ.

Publié le 17 Septembre 2007
Auteur(s) : Dr Catherine Solano
Source : Emily Pronin, Daniel M.
Voir + de sources
Wegner (2006), Manic Thinking: Independent Effects of Thought Speed and Thought Content on Mood, Psychological Science 17 (9), 807-813. doi:10.1111/j.1467-9280.2006.01786.x