8 habitudes dangereuses pour la vulve
Sommaire

Porter des sous-vêtements synthétiques

Si vous avez des mycoses vaginales à répétition, mieux vaut éviter de porter des culottes en matière synthétique. "Les sous-vêtements synthétiques augmentent la transpiration locale" explique le Dr Jean-Marc Bohbot. Qui dit humidité dit plus de risque de mycose vagino-vulvaires. Mieux vaut privilégier des sous-vêtements en matières naturelles - coton ou soie - si vous êtes sensible aux mycoses.

Bronzer nue

Si vous adorez bronzer nue, votre vulve ne vous dit pas merci. "La vulve est une zone de peau extrêmement fine aussi il y a un risque de brûlures en cas d’exposition au soleil » explique le Dr Jean-Marc Bohbot. Si vous êtes sur une plage, des grains de sable peuvent aussi entraîner une irritation vagino-vulvaire. Alors mieux vaut porter une culotte de bain, même minimaliste.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Remerciements au Dr Jean-Marc Bohbot, médecin infectiologue, Directeur Médical de l’Institut Alfred Fournier à Paris, auteur de Microbiote vaginal : la révolution rose, Comment les nouvelles découvertes sur la flore vont transformer votre santé intime, Éditions Marabout, janvier 2018