7 conseils anti-ostéoporose

On enregistre chaque année quelque 250.000 fractures osseuses liées à l'ostéoporose. Certes, il existe aujourd’hui des traitements très efficaces, mais le respect de certaines règles alimentaires et d’hygiène de vie est essentiel. L’avantage est que ces règles sont simples et applicables quelle que soit la santé osseuse des femmes.

PUB

L’activité physique est indispensable

La prévention des fractures d ’ostéoporose passe impérativement par la pratique régulière d’une activité physique, allant de la marche à la gym selon les possibilités de chacun, au rythme de 2 à 4 séances de 30 minutes par semaine.

Combler la carence en vitamine D !

La vitamine D assure l’absorption digestive du calcium. Elle est donc aussi essentielle que le calcium pour prévenir l’ostéoporose. D’ailleurs, en cas de déficit en vitamine D, le risque de fracture est plus élevé. Or 78% des Françaises d’un âge moyen de 47 ans sont carencées en vitamine D (SuViMax).

PUB
PUB

Il existe deux sources de vitamine D :

  • Une source alimentaire, d’origine animale (poissons gras essentiellement) et végétale ;
  • Une source dite endogène, c’est-à-dire qu’elle est synthétisée par l’organisme au niveau de la peau sous l’effet des rayonnements UVB.

La quantité de vitamine D apportée par l’alimentation est insuffisante (excepté l’huile de foie de morue). Quant à la fabrication endogène, elle diminue fortement avec le manque d’ensoleillement et avec le vieillissement (la peau perd sa capacité à produire de la vitamine D).

Il est donc recommandé, après un dosage sanguin du taux de vitamine D, de recourir à une supplémentation quotidienne en vitamine D (cholécalciférol).

Publié le 05 Novembre 2010 | Mis à jour le 09 Novembre 2010
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Le Panorama du médecin, supplément du 19 octobre 2010.