7 aliments à privilégier pour éviter de tomber malade

Tout le monde sait qu’il faut manger 5 fruits et légumes par jour tout en limitant les aliments trop gras, trop sucrés et trop salés pour rester en bonne santé. Pour aller encore plus loin dans cette pratique, Evelyne Chartier, médecin généraliste et nutritionniste, membre du Syndicat des médecins libéraux, nous dévoile les aliments qu’il faudrait consommer chaque jour pour ne pas être malade.
© Istock

1 kiwi par jour

Plein de vitamine C, ce fruit vert lutte contre les petits maux et la fatigue. Sa forte teneur en fibres limite les risques de constipation. Evelyne Chartier, médecin généraliste et nutritionniste, membre du Syndicat des médecins libéraux, assure qu’"en manger un par jour pendant trois semaines améliore nos capacités anti-oxydantes". Ainsi, le kiwi est aussi idéal "pour la prévention du cancer et des maladies cardiovasculaires". 

Des amandes et des noix en grignotage

"Leur apport en oméga-3 est bon pour le fonctionnement du cerveau, en ralentissant notamment le déclin cognitif, ainsi que pour les vaisseaux sanguins en assouplissant leurs parois et en évitant la formation de caillots dans le sang". Anti-inflammatoires, ces oléagineux peuvent être grignotés dans la journée car ils ne contiennent pas de sucre, il faut toutefois faire attention à les consommer dans leur version nature, et non grillés ou salés !

6 gousses d'ail par semaine

Réputé pour ses nombreux anti-oxydants, "l’ail lutte contre le vieillissement et les cancers, essentiellement ceux de l’estomac et du colon. Mais il permet aussi de baisser le cholestérol et de diminuer les risques de maladies cardiovasculaires". Pour maximiser cet effet antioxydant, "il faut en manger six gousses, de préférence crues et hachées, par semaine", glisse Evelyne Chartier.

Tomates : le concentré c'est le mieux !

S’il contient de nombreux anti-oxydants comme les vitamines C et E, le concentré de tomates regorge aussi de lycopène (pigment rouge) qui s’attaque aux radicaux libres, responsables du vieillissement, de certaines maladies cardiovasculaires et de cancers. A noter que le concentré est très intéressant "car le lycopène s’exprime d’autant mieux que la tomate est cuite et concentrée", assure Evelyne Chartier.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :
La rédaction vous recommande sur Amazon :