Vous souffrez d'hypertension ? Bougez-vous !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 18 Décembre 2002 : 01h00
-A +A
Les personnes souffrant d'hypertension, comme la plupart d'entre nous, sont très loin d'être « accros » aux activités sportives. Pourtant, ces activités aident considérablement à lutter contre l'hypertension artérielle. Et oui, une activité physique, même très modérée, suffit le plus souvent à faire baisser une tension élevée !

A l'occasion de la 4e Journée nationale de lutte contre l'hypertension artérielle qui a eu lieu le 10 décembre 2002, le CFLHTA (Comité Français de Lutte contre l'Hypertension Artérielle) a décidé de délivrer des informations claires et précises par l'intermédiaire d'une brochure. Cette année, le thème de communication est représenté par ce slogan « Je me dépense pour soigner ma tension ».

En effet, selon les résultats d'une enquête Sofrès réalisée au printemps 2002 auprès d'un échantillon représentatif de la population générale de 2.500 personnes âgées de plus de 35 ans, les hypertendus, comme le reste des Français, n'exercent pas suffisamment d'activité physique. Ils ne sont respectivement que 9% et 14% à pratiquer une activité sportive régulière. Les Français concernés adhèrent principalement à la gymnastique, la culture physique ou la danse (33%), au vélo ou au jogging (25%), à la natation (18%) et enfin à la randonnée pédestre ou au golf (17%).Cette enquête révèle également que depuis l'âge de 20 ans, 52% des hypertendus et 42% des non hypertendus n'ont pratiqué aucun sport, même occasionnellement. Les raisons évoquées sont classiques : manque de temps, raisons familiales et absence d'amis.

Un livret d'informations pratiques

A côté des données scientifiques prouvant les bienfaits de l'activité physique et des recommandations (limites à l'effort, choix d'un sport...), figure un test permettant d'évaluer si la pratique sportive est suffisante ou non. Le lecteur peut également calculer ses dépenses à l'aide d'un tableau indiquant le nombre de calories fournies selon les activités pratiquées. Sachant qu'une dépense est bénéfique pour la santé si elle atteint 2.000 calories par semaine, il est ensuite possible en se référant à un second tableau de repérer le type d'activité en fonction de son intensité. On y trouve également nombre de conseils pour commencer à se dépenser sans contrainte et bien sûr les 7 règles de bases dispensées à tout sujet hypertendu.

Disponible auprès des médecins généralistes, des cardiologues et dans 1.500 pharmacies, on peut aussi se le procurer sur le site Internet du CFLHTA (www.comitehta.org) ou sur demande écrite (50, rue du Rocher, 75008 Paris).

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 18 Décembre 2002 : 01h00
Source : Enquête Sofrès réalisée auprès d'un échantillon représentatif de la population générale de 2.500 personnes âgées de plus de 35 ans. Printemps 2002. Comité Français de Lutte contre l'Hypertension Artérielle, Fédération Française de Cardiologie, 50, rue du Rocher, 75008 Paris, www.comitehta.org
A lire aussi
Hypertendus : calculez l'âge de vos artères Publié le 13/12/2009 - 00h00

L'hypertension augmente le risque de complications cardiovasculaires. Pour inciter les personnes hypertendues à améliorer leurs comportements et à diminuer leurs risques, un test simple leur est proposé pour calculer l'âge de leurs artères.

Hypertension : conseils en famille Publié le 10/12/2007 - 00h00

L'hypertension n'est pas une maladie contagieuse. Et pourtant, elle se propage de proche en proche… Si entre parents proches, la prédisposition génétique explique ce phénomène, il faut regarder du côté des habitudes de vie pour expliquer les autres cas : sédentarité, alimentation trop...

Hypertension artérielle : où en êtes-vous avec les médicaments ? Publié le 09/05/2017 - 08h42

La journée mondiale contre l’hypertension artérielle, le 14 mai, est l’occasion de parler d’un sujet qui fâche : l’observance. En effet, plus d’un tiers des personnes hypertendues ne prend pas correctement son traitement anti-hypertenseur. Pour cette raison, le Comité Français de...

Plus d'articles