La vaccination ROR des enfants, toujours insuffisante !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 24 Septembre 2001 : 02h00
-A +A
Depuis 1995, la couverture vaccinale ROR (Rougeole-Oreillons-Rubéole) stagne. Certes elle atteint 82% des enfants de 2 ans, mais ce pourcentage est encore très insuffisant. En effet, seul le taux de 95% fixé par l'Organisation Mondiale de la Santé et les autorités sanitaires européennes permettrait d'éradiquer complètement ces trois maladies. Face à la gravité des complications que peuvent entraîner ces affections, la Caisse Nationale d'Assurance Maladie et le Comité Français d'Education pour la Santé (CFES) lancent à nouveau une campagne d'information afin de sensibiliser les parents à la vaccination et à la revaccination de leurs enfants.

Des conséquences encore sous-estimées par les parents

Plus de 40% des parents n'ayant pas fait vacciner leur enfant ne soupçonnent pas les nombreuses et très graves complications que peuvent entraîner ces trois maladies. La rougeole et les oreillons sont susceptibles de provoquer des pneumonies, des méningites, des encéphalites et autres troubles neurologiques, alors que la contamination materno-fœtale par la rubéole durant les trois premiers mois de la grossesse peut avoir des conséquences particulièrement lourdes pour le bébé (malformations cardiaques, cécité oculaire, surdité, déficiences mentales… ). Par ailleurs, on observe actuellement un accroissement de l'âge moyen de la contamination, une évolution très inquiétante car plus le sujet est âgé plus les risques de complications sévères sont importants (broncho-pneumonies, panencephalites sclérosantes, atteintes testiculaires et ovariennes stérilisantes…).

Les 25 départements montrés du doigt

Pour cette rentrée scolaire, des efforts de communication seront notamment axés en direction des 25 départements français ayant le taux de couverture vaccinale le plus bas. Les familles concernées recevront un courrier les incitant à faire vacciner gratuitement leur enfant et les informant des risques encourus dans le cas contraire. A l'aide d'un dépliant joint, les risques de la rougeole, des oreillons et de la rubéole, ainsi qu'un schéma vaccinal et une carte de France indiquant les départements « à la traîne », sont clairement explicités.

Rappelons que le calendrier vaccinal préconise un rappel entre 3 et 6 ans après la première vaccination vers l'âge d'un an et que le vaccin est gratuit depuis 1999 afin de mobiliser davantage de parents.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 24 Septembre 2001 : 02h00
A lire aussi
Rougeole, oreillons, rubéole : pas de risques inutiles Publié le 20/11/2006 - 00h00

Chaque année, le gouvernement réitère sa campagne d'incitation à la vaccination contre la rougeole, les oreillons et la rubéole. Trois raisons majeures à cela : 1) rappeler aux parents que ces maladies infantiles sont parfois très graves ; 2) faire prendre conscience aux Français que ces...

Oreillons : une éradication pour demain ? Publié le 16/10/2000 - 00h00

Cette année, en Amériques, moins de 1.000 cas d'oreillons ont été enregistrés, prélude à l'éradication complète de cette maladie sur ce continent. Qu'en est-il en France ?

Plus d'articles