Sportifs : sauve qui peut les dents !

Publié par Gilles Goetghebuer, journaliste santé le Mercredi 17 Mars 2004 : 01h00
Les boissons hyperglucidiques conviennent bien à l'effort. Mais on craint leurs effets sur les dents ! Les sportifs sont-ils condamnés à choisir entre leur carrière et des caries ?

La carie est une affection très répandue qui résulte d'une rapide fermentation des sucres de l'alimentation au contact des bactéries contenues dans un film ultra fin, recouvrant la dent, et que l'on appelle la « plaque dentaire ». Des dérivés acides se forment, notamment les fameux lactates que connaissent bien les sportifs, et forent de petits trous dans l'émail. D'où le conseil classique d'éviter les aliments sucrés qui collent aux dents, style chewing-gum, chocolat et autres sucreries.

Evidemment, la question se pose en des termes plus délicats chez les sportifs qui utilisent des boissons énergétiques, donc riches en sucres, pour tenir le coup lors d'efforts de longue durée. Le risque de carie est d'autant plus important chez eux que la bouche est rendue généralement très sèche par le passage rapide de l'air.

L'usure des dents

L'autre menace qui pèse sur les sportifs s'appelle la déminéralisation. Il s'agit d'une fragilisation progressive de la denture qui s'accompagne d'un jaunissement caractéristique. Dans le cas présent, les responsables sont tous les aliments acides, notamment les agrumes et les sodas. Là encore, on doit se méfier des habituelles boissons de l'effort généralement riches en acide citrique. Cette molécule se fixe facilement sur le calcium de l'émail et le dissout complètement.

Plan de sauvetage

Quelques précautions permettent d'éviter bien des soucis :

  • après et même pendant l'effort, prenez l'habitude de vous rincer la bouche à l'eau claire si vous avez consommé des boissons ou des aliments énergétiques ;
  • utilisez un bidon à embout, style cycliste, pour envoyer le liquide par petits jets directement au fond du palais. Cela limitera le contact avec les dents ;
  • certaines marques de boissons énergétiques proposent des formules « anticaries » à base de polymère de glucose ou d'une combinaison de sucres réducteurs comme le maltitol ;
  • à table, buvez de l'eau et lavez-vous les dents après chaque repas ;
  • faites-vous détartrer les dents à échéances régulières (entre 6 mois et un an). Il ne s'agit pas seulement d'une question d'esthétique. L'infection née dans la dent risque, en effet, de voyager dans l'organisme et de provoquer éventuellement des tendinites, qui handicapent tant les sportifs ;
  • Soignez les caries naissantes.

Bref, sauvez vos dents avant qu'elles ne se sauvent !

Publié par Gilles Goetghebuer, journaliste santé le Mercredi 17 Mars 2004 : 01h00
A lire aussi
Dent arrachée ou dent luxée : il y a urgence !Publié le 29/09/2008 - 00h00

Une dent définitive qui a été arrachée peut être repositionnée par le dentiste et ainsi rester vivante. Mais attention, le sauvetage de cette dent n'est possible que si l'on intervient en extrême urgence. Et enfin, deux autres conditions doivent être remplies.

Bébé, je fais mes dentsPublié le 26/02/2007 - 00h00

Vers 6 mois, bébé va pleurer un peu plus, va baver beaucoup plus, ses joues risquent de prendre feu et un petit rhume peut montrer le bout de son nez.Rien de très normal, bébé est face à sa première épreuve, celle des dents ! Reste à le soulager.

Traumatismes de la dentPublié le 13/11/2001 - 00h00

Les dents implantées dans les maxillaires sont formées par deux arcs osseux dont l'ensemble constitue la mâchoire.Les dents sont faites d'ivoire, ou dentine, et sont recouvertes d'une substance dure et blanche, l'émail.Une cavité remplie de pulpe, constituée de vaisseaux sanguins et de nerfs,...

Plus d'articles