Boissons de l'effort, pour qui ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 31 Août 2009 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 13 Mars 2014 : 14h01
-A +A
On en trouve partout. En supermarché, dans les magasins spécialisés, en pharmacie et aussi sur Internet, les boissons énergétiques ou énergisantes sont à portée de main... des grands sportifs. En effet, la question est de savoir à qui sont destinées ces boissons de l'effort et lesquelles choisir ?

À qui sont destinées les boissons énergisantes ?

Le sportif du dimanche n'a pas besoin de consommer de telles boissons énergisantes, au risque d'absorber beaucoup plus d'énergie que celle dépensée.

Pour les sportifs réguliers, on peut globalement fixer le seuil à une heure d'effort continu, voire une heure trente. Autrement dit, une activité sportive de moins d'une heure ne nécessite absolument pas de boisson de l'effort, là encore au risque de compenser instantanément l'énergie dépensée lors de l'effort physique (le glucose en excès risque d'être stocké sous forme de graisse!). Seule l'eau est requise.

Au-delà, les besoins dépendent aussi du type d'activité (endurance, force…), de la répétition, de l'intensité et des déperditions de sueur.

Que contiennent les boissons énergisantes ?

Malgré une liste d'ingrédients parfois incroyablement longue (surtout pour les boissons en poudre), les nutriments dont on a besoin sont vraiment peu nombreux : glucose, maltodextrose, sodium et vitamine B1.

Le sucre

Toutes ces boissons énergisantes apportent du sucre : la source d'énergie par excellence. Il s'agit du glucose ou du saccharose, des sucres simples qui passent très rapidement dans le sang. Ils sont souvent associés à un autre type de sucre assimilé un peu plus lentement, les maltodextrines (dérivés de l'amidon). Idéalement, les boissons apportent à la fois du glucose et des maltodextrines en proportion variable (selon le type d'effort).

Le sodium

C'est le seul élément minéral apportant un bénéfice reconnu. Il permet notamment une utilisation plus rapide du glucose. Les autres minéraux que l'on trouve parfois dans les boissons énergisantes (magnésium, potassium…), n'ont d'intérêt que lors d'activités de longue durée générant une forte sudation.

La vitamine B1

La vitamine B1 ou thiamine est la seule vitamine requise dans une boisson énergisante. Elle joue un rôle dans l'assimilation des sucres et des protéines lors de la pratique de sport intense. Concernant les autres vitamines, des apports alimentaires classiques suffisent à couvrir les besoins, même chez les sportifs.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 31 Août 2009 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 13 Mars 2014 : 14h01
Source : 60 millions de consommateurs, juin 2009.
A lire aussi
La vérité sur les boissons énergisantes Publié le 08/03/2010 - 00h00

Red Bull et autres boissons énergisantes remportent un franc succès auprès des jeunes. Censées stimuler les performances physiques et intellectuelles, ces boissons énergisantes sont des concentrés de sucre et de caféine. Rien d'étonnant à ce qu'elles donnent un " coup de fouet " à nos...

La dangereuse escalade des energy drinks Publié le 04/08/2010 - 00h00

Les energy drinks, boissons énergisantes en francais, se déversent par hectolitres dans les gosiers et surtout dans ceux des ados. En vente partout, y compris dans les fêtes d'été, on a vite oublié qu'elles avaient été interdites en France jusqu'en 2008 pour leur dangerosité.

Besoins nutritionnels des sportifs Publié le 25/02/2002 - 00h00

Le sport modifie certains besoins nutritionnels mais pas systématiquement : tout dépend du type de sport que l'on pratique et surtout de sa fréquence, de son intensité et de la durée de l'exercice musculaire qui mobilisent plus ou moins d'énergie et de nutriments entraînés par la dépense...

Plus d'articles