Et si c’était la sclérose en plaques ?

Mise à jour par Isabelle Eustache le 25/04/2016 - 11h50
-A +A

Des besoins urgents d’uriner

Les besoins impérieux d’uriner (envies fréquentes et urgentes d’uriner suivies d’une émission en petite quantité) sont l’un des premiers symptômes fréquents de la sclérose en plaques, mais ils sont souvent mis sur le compte d’une infection urinaire ou des conséquences de l’accouchement.

Une fatigue permanente

Les deux tiers des patients se déclarent fatigués et précisent que ce symptôme est vécu comme invalidant, handicapant dans leur vie sociale quotidienne et professionnelle. Elle entraîne une difficulté à initier ou à maintenir une activité volontaire. Cette asthénie n’est pas liée à la forme évolutive de la maladie ni à une période particulière. Son intensité est très variable et imprévisible au cours de la maladie et au cours d’une même journée. Cette sensation d’épuisement altère énormément la qualité de vie. Elle inaugure et accompagne une nouvelle manifestation neurologique dans près de 20% des cas.   

Initialement publié le 22/07/2011 - 11h28 et mise à jour par Isabelle Eustache le 25/04/2016 - 11h50

Dr Caroline Papeix, « La sclérose en plaques, s’informer pour mieux se soigner », Editions Odile Jacob, 2011.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB