La sclérose en plaques : une maladie capricieuse

La sclérose en plaques : une maladie capricieuse

La sclérose en plaques est une maladie du système nerveux qui atteint des adultes, jeunes et plus souvent des femmes. L'évolution de la sclérose en plaques entraîne une invalidité progressive, mais celle-ci reste imprévisible.

L'immunité, les virus et la génétique en question

La sclérose en plaques est une maladie neurologique qui altère la conduction électrique des fibres nerveuses par la destruction de leur gaine de myéline (un peu comme pour un fil électrique). Le mécanisme de destruction de cette gaine est immunitaire, comme si l'organisme se défendait par erreur contre ses propres constituants. On a de fortes présomptions que cette réaction immunitaire soit déclenchée par un virus (comme le virus de la rougeole ou le virus Epstein-Barr). Que certaines personnes soient touchées et pas d'autres reste encore mystérieux. On sait par exemple que les populations nordiques sont plus touchées que les autres sans pouvoir dire avec précision quelle est la part de la génétique et de l'environnement, notamment de l'ensoleillement et de la vitamine D.

La sclérose en plaques est une maladie capricieuse

La sclérose en plaques touche de façon assez constante les adultes jeunes avec une prédominance féminine. Les manifestations cliniques de la maladie sont en revanche variées. En effet, tous les éléments sensitifs sensoriels ou moteurs de l'organisme peuvent être touchés à des degrés divers et de façon apparemment anarchique dans le temps. On retrouve le plus souvent :

  • des atteintes du nerf optique (baisse de l'acuité visuelle, vision double...) ;
  • perte d'équilibre, tremblements, manque de coordination ;
  • faiblesse physique affectant le plus souvent les jambes ;
  • rigidité musculaire et spasmes pouvant empêcher la marche ;
  • troubles des sensations cutanées (impression de brûlure, de picotements) ;
  • troubles de la parole ;
  • fatigue générale ;
  • envies impérieuses d'uriner ;
  • impuissance.

Cette liste n'est pas exhaustive et il existe de nombreux autres signes. Ce qui permet de suspecter la sclérose en plaques est le fait qu'il y ait des troubles neurologiques dans des territoires distincts non reliés entre eux et à des périodes distinctes évoluant par poussées. On peut donc observer une grande variété de cas de gravité diverse et il est également difficile pour un cas donné de prévoir quelle va être son évolution (guérison définitive, guérison temporaire, aggravation, etc.).

 

Mis à jour par Dr Philippe Presles le 05/07/2011
Créé initialement par le 03/12/2007
Cet article n'a pas fait l'objet de révision depuis cette date. Il figure dans le planning de mises à jour de la rédaction.

Sources : "La sclérose en plaques". Professeur René Marteau. Collection : La Santé au quotidien, Editions Odile Jacob. Par le président de la Ligue Française Contre la Sclérose en Plaques. Ligue Française contre la Sclérose en Plaques. 40 rue Duranton. 75015 PARIS.

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 
Publi information
Fatigue permanente, vision floue, troubles de l'équilibre… est-ce la sclérose en plaques ?

E-docteur vous aide à identifier les causes probables de vos symptômes, à évaluer le niveau d'urgence et vous fait bénéficier de conseils personnalisés.
C'est gratuit et anonyme.
                                                                                                                                     Accédez à e-docteur

en savoir plus