Quelles sont les conséquences d'un décès ?

Publié par Claude Friedrich - Directeur de la Publication le Mardi 12 Septembre 2006 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 20 Février 2013 : 10h45

Préparer son décès et ses conséquences financières et psychologiques… L'idée n'est agréable pour personne, et il est souvent tentant de la balayer de son esprit. Pourtant, nous savons tous que nos proches, un jour, devront faire face aux nombreuses conséquences liées à notre disparition.

Blocage des comptes

Vous avez peut-être déjà pris certaines dispositions sur le plan financier et patrimonial pour protéger vos proches au moment de votre disparition.

Pourtant, en cas de décès, il se peut que vos proches ne puissent pas disposer de cet argent (y compris vos liquidités) pour faire face aux dépenses les plus urgentes, avant plusieurs semaines voire plusieurs mois.

En effet, en principe, les établissements financiers bloquent sans délai tous les comptes bancaires de la personne défunte, jusqu'au règlement de la succession.

Charges courantes

Les charges et prélèvements automatiques continuent quant à eux à courir. Il faut donc toujours pouvoir y faire face.

Ce qu'elles couvrent :

  • Factures EDF
  • Factures téléphone
  • Impôts
  • Loyer en cours
  • Remboursement de prêts
  • Crédit, assurance
  • Charges des enfants

Guide: 

Publié par Claude Friedrich - Directeur de la Publication le Mardi 12 Septembre 2006 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 20 Février 2013 : 10h45
A lire aussi
Le salon de la mort, quelle drôle et belle idée !Publié le 15/04/2011 - 07h38

Le premier salon de la mort s’est tenu du 8 au 10 avril à Paris. Une drôle d’idée et pourtant fort intéressante sur de nombreux plans. La mort c’est un business, mais aussi un rendez-vous unique pouvant contribuer au sens de la vie, une peur partagée, une histoire familiale. Du coup, à...

Les coûts de la dépendancePublié le 12/09/2006 - 00h00

Face au phénomène de l'évolution de la dépendance en France se pose le problème de son financement. Si la collectivité assume une part croissante de son financement, des coûts importants restent à la charge des personnes elles-mêmes et de leurs familles.

Cérébrothèque Parkinson : don de cerveau pour la recherchePublié le 09/08/2005 - 00h00

En matière de recherche, et particulièrement lorsqu'il s'agit d'étudier les maladies neurodégénératives, auxquelles appartient la maladie de Parkinson, rien ne remplace l'étude directe de tissus humains. Afin de collecter les prélèvements et d'inciter au don, une Cérébrothèque Parkinson...

Plus d'articles