Quelle fertilité après une grossesse extra-utérine ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 06 Avril 2012 : 09h46
Mis à jour le Mardi 10 Avril 2012 : 14h44
-A +A

Aujourd’hui, une grossesse extra-utérine remet rarement en cause la fertilité. D’ailleurs, selon les gynécologues-obstétriciens, 60% des femmes qui ont fait une grossesse extra-utérine sont à nouveau enceintes dans les deux ans qui suivent.

Alors comment préserve-t-on la fertilité après une grossesse extra-utérine ? 

La grossesse extra-utérine, c’est quoi exactement ?

On parle de grossesse extra-utérine lorsque l’œuf fécondé s’implante en dehors de l’utérus, le plus souvent dans la trompe de Fallope. L’embryon ne peut pas se développer en dehors de l’utérus et il risque d’endommager les tissus dans lesquels il est implanté, pouvant provoquer des douleurs dans le bas-ventre et des hémorragies (pertes de sang foncé) importantes susceptibles de mettre la vie de la femme enceinte en danger.

La grossesse extra-utérine est une urgence !

Elle doit donc faire l’objet d’un avortement. Selon le stade de découverte de la grossesse extra-utérine, on peut recourir à différents traitements, plus ou moins conservateurs, qui permettront le plus souvent de préserver la fertilité et donc les possibilités de mener une nouvelle grossesse.

Environ 2% des grossesses sont des grossesses extra-utérines, soit 14.000 cas par an en France.

Les grossesses extra-utérines sont imprévisibles et les causes ne sont pas toujours connues. Il existe cependant des facteurs de risque : antécédents d’endométriose, de grossesse extra-utérine, d’intervention chirurgicale au niveau des organes reproducteurs, d’infection des trompes de Fallope, de traitement médicamenteux pour stimuler l’ovulation, et le tabagisme.

Les infections sexuellement transmissibles peuvent endommager les organes reproducteurs et favoriser les grossesses extra-utérines.

Quels sont les traitements de la grossesse extra-utérine ?

Selon le stade de la grossesse extra-utérine, le traitement sera médical ou chirurgical et plus ou moins conservateur.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 06 Avril 2012 : 09h46
Mis à jour le Mardi 10 Avril 2012 : 14h44
Source : Desroque D. et al., J Gynecol Obstet Biol Reprod (Paris). 2010 Sep;39(5):395-400. Epub 2010 May 15.
A lire aussi
La grossesse extra-utérine Publié le 14/08/2001 - 00h00

La prise en charge actuelle des grossesses extra-utérines a permis d'en réduire considérablement les conséquences, parfois mortelles, pour la femme et offre aujourd'hui des traitements de moins en moins agressifs. En effet, les performances de l'échographie et des dosages hormonaux ont permis...

Fibrome, quel risque pour la fertilité ? Publié le 27/01/2012 - 10h40

Le risque de stérilité fait partie des complications potentielles d’un fibrome utérin. Quant au traitement du fibrome, il peut également menacer la fertilité. C’est ainsi que le choix du traitement du fibrome dépend du désir ou non d’enfant.

Plus d'articles