Que manger quand on souffre de la maladie de Crohn ?

Mise à jour par Judith Lachterman, journaliste santé le 27/09/2012 - 11h22
-A +A

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire chronique de l'intestin dont la cause n'a pas encore été clairement identifiée. Cette affection a des répercussions sur la vie quotidienne de ceux qui en souffrent. Confrontées chaque jour à des problèmes de diarrhées et de douleurs abdominales, les personnes atteintes de la maladie de Crohn ont tendance à éviter toute une série d'aliments... jusqu'à parfois souffrir de malnutrition !

Contre la maladie de Crohn, pas de régime miracle

Dans l'espoir d'améliorer leur quotidien de manière significative, les malades confrontés à la maladie de Crohn ou à d'autres affections inflammatoires de l'intestin tentent souvent de trouver un régime miracle pour calmer les symptômes ou éviter un retour en force de la maladie.

Ainsi, certains préconisent d'éviter le gras, d'autres les produits laitiers, la viande, le sucre ou encore certains fruits et légumes. Ces excès de restrictions entraînent souvent des carences multiples et les malades ne savent plus qui croire ou quel régime alimentaire adopter.

En réalité, dans la maladie de Crohn, en dehors des poussées, aucun aliment n'est strictement interdit et aucun n'est susceptible d'aggraver la maladie ou de déclencher une poussée.

Ainsi, lors des périodes de rémission, les personnes atteintes de la maladie de Crohn peuvent supporter la plupart des repas. Ce n'est cependant pas le cas lors des poussées.

Maladie de Crohn : recommandations alimentaires lors des poussées


Toutefois, lors des périodes de crise, quelques conseils alimentaires peuvent aider à limiter les symptômes.

On recommande notamment de :

  • consommer des viandes maigres, du poisson et des œufs qui sont bien assimilés et contribuent à diminuer les symptômes ;
  • faire des repas plus légers et plus nombreux qu'à l'ordinaire ;
  • cuire les fruits et les légumes pour que leurs fibres soient plus digestes ;
  • boire de l'eau plate en quantité suffisante (8 à 10 verres par jour) pour compenser celle perdue par les diarrhées ;
  • réduire la consommation de produits laitiers à l'exception des yaourts ou du fromage ;
  • éviter les aliments qui fermentent lors de la digestion comme le chou ou les légumineuses ainsi que les légumes crus ou ceux à fibres dures comme le navet, le poireau ou le radis.

Il n'existe donc pas de régime à suivre à la lettre et la personne atteinte de la maladie de Crohn devra faire sa propre expérience des aliments qui lui conviennent ou non.

Cependant, si les intolérances alimentaires se multiplient et se prolongent, le mieux est de consulter un nutritionniste afin d'éviter de développer des carences alimentaires.

Initialement publié par Judith Lachterman, journaliste santé le 28/08/2006 - 02h00 et mis à jour par Judith Lachterman, journaliste santé le 27/09/2012 - 11h22
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Vivre avec une maladie de Crohn Publié le 07/10/2016 - 18h59

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire chronique intestinale qui se manifeste principalement par des diarrhées, des douleurs abdominales et de la fièvre. Cette maladie ayant la particularité d'évoluer par poussées, le traitement n'est pas...

L'échographie pour suivre les maladies de Crohn Mis à jour le 03/06/2002 - 02h00

Ceux qui souffrent de la maladie de Crohn sont amenés à subir de nombreux examens souvent pénibles comme des coloscopies. Une étude vient de montrer que l'échographie, indolore, peut suffire pour faire un bilan de l'extension des lésions. Un progrès...

Plus d'articles