L'échographie pour suivre les maladies de Crohn

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 03 Juin 2002 : 02h00
Ceux qui souffrent de la maladie de Crohn sont amenés à subir de nombreux examens souvent pénibles comme des coloscopies. Une étude vient de montrer que l'échographie, indolore, peut suffire pour faire un bilan de l'extension des lésions. Un progrès très appréciable.

La maladie de Crohn est une inflammation chronique de l'intestin qui se manifeste par des symptômes qui ne lui sont pas spécifiques comme de la fièvre, des douleurs abdominales, des diarrhées, des douleurs articulaires ou encore un amaigrissement. Son diagnostic repose sur un bilan biologique ainsi que sur une visualisation de l'épaississement de la paroi de l'intestin, soit par coloscopie, soit par radiographie avec un produit de contraste.

Une fois le diagnostic établi et le traitement anti-inflammatoire mis en place, il convient de faire régulièrement un bilan d'extension des lésions, bilan faisant appel le plus souvent à une coloscopie. Mais ce dernier examen est lourd, nécessitant hospitalisation et anesthésie.

D'où l'intérêt d'une technique alternative en imagerie, telle l'échographie qui est totalement indolore. Une étude vient de montrer que sa sensibilité est supérieure à 95%, c'est-à-dire que sa signification à la même valeur que la coloscopie dans la grande majorité des cas. Mieux, en cas de nécessité opératoire, sa sensibilité passe à 100%. Les patients atteints de cette maladie apprécieront.

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 03 Juin 2002 : 02h00
Source : Sacco. Gut. 2002 ; 50 : 490-495.
A lire aussi
Cancer du côlon : comment se faire dépister ?Publié le 08/06/2014 - 22h00

Face au cancer du côlon, nous n’avons pas tous le même niveau de risque.Or c’est ce niveau de risque qui dicte la stratégie de dépistage à suivre.Globalement, il y a des personnes à risque de cancer colorectal à qui l’on recommande un dépistage individuel à mettre en place avec son...

Plus d'articles