Maladies inflammatoires de l'intestin

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 13 Novembre 2001 : 01h00
Mis à jour le Lundi 10 Septembre 2012 : 14h00
-A +A

La colite ulcéreuse et la maladie de Crohn, deux affections chroniques, sont les principales maladies inflammatoires de l'intestin.

Elles atteignent surtout les jeunes, mais elles peuvent se manifester à tout âge, depuis la tendre enfance jusqu'à un âge plus avancé.

Maladies inflammatoires de l'intestin : Comprendre

La colite ulcéreuse est caractérisée par une inflammation de la couche interne du gros intestin, le côlon. L'incidence maximale se situe entre l'âge de 15 et 30 ans. Environ 60 % des cas de colite ulcéreuse sont bénins, 25 % sont importants et 15 % sont graves.

La maladie de Crohn est plus grave que la colite ulcéreuse et présente plus de complications. L'inflammation atteint l'épaisseur entière de la paroi intestinale et peut attaquer le tube digestif dans son ensemble, de la bouche jusqu'à l'anus. Elle peut créer une obstruction partielle de l'intestin. Elle se localise surtout dans la partie inférieure du petit intestin et au côlon gauche. La maladie survient surtout entre 14 et 24 ans.

Certaines personnes peuvent vivre longtemps avec l'une de ces deux maladies inflammatoires de l'intestin sans en ressentir les symptômes. Parfois, des complications associées précèdent même leur apparition. L'uvéite, une atteinte inflammatoire de l'œil, certaines formes d'arthrite, des maladies de la peau, telles que l'érythème noueux, ou des fistules (lésions dans la région anale) peuvent être des signes de la présence d'une maladie inflammatoire de l'intestin.

Les symptômes de ces maladies sont variés et plus sérieux dans le cas de la maladie de Crohn.

Colite ulcéreuse

  • maux de ventre se présentant sous forme de coliques et de crampes, le plus souvent ressentis dans la partie gauche de l'abdomen ;
  • augmentation de la fréquence des selles, diarrhées pouvant survenir aussi la nuit ;

  • selles noirâtres et presque toujours sanguinolentes qui s'accompagnent aussi de mucus intestinal, ou glaires, une substance blanchâtre et gluante qui ressemble un peu à du blanc d'œuf ;

  • urgence à déféquer et impression de ne pas vider complètement le rectum ;

  • fièvre, douleurs abdominales à répétition, diminution de l'appétit, fatigue et signes d'anémie quand le cas est plus grave.

Maladie de Crohn

  • détérioration de l'état général plus précoce et plus marquée que dans la colite ulcéreuse : diminution de l'appétit, perte de poids, mauvaise absorption des aliments, fièvre, frissons, nausées et vomissements ;

  • maux de ventre ressentis du côté droit de l'abdomen, souvent provoqués par l'alimentation et accompagnés de diarrhée ou de constipation quand la maladie a déjà causé une obstruction partielle de l'intestin ;

  • fistules et abcès (souvent à l'anus) quand le cas est plus grave ;

  • premier épisode aigu dont les douleurs s'apparentent à celles de l'appendicite ou de la péritonite chez les adolescents et les jeunes adultes ;

  • présence de sang dans les selles, à l'occasion.

Maladies inflammatoires de l'intestin : Causes

Prédisposition génétique

Malgré une évolution clinique bien connue et une recherche intensive, les causes sont encore inconnues. Dans le cas de ces deux maladies, les études suggèrent qu'une prédisposition génétique conduit à une réponse immunitaire inappropriée de l'intestin à un agent non identifié, soit alimentaire, soit infectieux, soit environnemental.

Hérédité

On remarque une incidence accrue de 20 % chez les individus qui ont dans leur famille, sur deux générations consécutives, un parent ayant déjà souffert d'une maladie inflammatoire de l'intestin. Il y a donc une incidence familiale, mais il n'est pas encore prouvé que ces maladies se transmettent de façon héréditaire.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 13 Novembre 2001 : 01h00
Mis à jour le Lundi 10 Septembre 2012 : 14h00
Source : Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Média, 2001.
A lire aussi
Les 4 principaux problèmes digestifs qui donnent mal au ventre Publié le 15/10/2012 - 08h04

Le mal de ventre est très fréquent et ses origines sont multiples : salpingite, endométriose, grossesse extra-utérine, ulcère, appendicite ou encore troubles digestifs (intestin irritable, constipation, ulcère…).Le point sur les principales causes digestives du mal de ventre.

Colites Publié le 10/08/2009 - 00h00

La colite est une inflammation du côlon : elle est le plus souvent bénigne, ce qui ne l'empêche pas de gâcher la vie de ceux qui en sont victimes. L'alimentation a-t-elle une influence positive ou négative ?

Syndrome de l'intestin irritable Publié le 06/09/2001 - 00h00

Avec les problèmes d'estomac (la dyspepsie fonctionnelle ou dyspepsie non ulcéreuse), le syndrome de l'intestin irritable fait partie de ce que l'on appelle les troubles digestifs fonctionnels.Il a porté différents noms au fil du temps, les scientifiques n'étant pas sûrs de l'origine du...

Plus d'articles