Prévenir les maladies : bien dormir

Publié par Claude Friedrich - Directeur de la Publication le Lundi 11 Septembre 2006 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 14 Janvier 2016 : 15h36
-A +A

Mode de vie et travail exercent un impact considérable sur le sommeil : 45% des Français ne dorment pas suffisamment. Les conséquences des troubles du sommeil se traduisent par un manque d'énergie et de dynamisme professionnel. Or 77% des personnes concernées ne sont pas traitées pour leurs troubles du sommeil (insomnie, jambes sans repos, syndrome d'apnée du sommeil, etc.).

En moyenne, les Français dorment 7 heures par nuit. Mais « si la 
majorité
 (62%) 
dort 
entre 
7 
et 
8 
heures
 en 
semaine,
 36%
 dorment
 moins 
de 6 
heures, soit bien en deçà du temps 
de 
sommeil
 recommandé
 pour 
éviter
 des
 troubles
 de
 santé. Sur 24 heures, il faut ajouter en moyenne 47 minutes de sieste en semaine chez un tiers des Français qui déclarent la pratiquer. Ce qui confirme la dette de sommeil générale dont souffrent les Français.

Les conséquences du manque de sommeil sont nombreuses : irritabilité, fatigue, somnolence, agressivité, maux de tête, tensions musculaires, troubles digestifs…

Conseils de base :

Evaluez vos besoins de sommeil et repérez les signaux

Si vous dormez peu, c'est peut-être que vous n'avez pas besoin de beaucoup de sommeil. Il est fondamental de ne se coucher que lorsqu'on a sommeil et pas parce que « c'est l'heure » ou parce que « il me faut mes huit heures ». En revanche, si vous bâillez mais résistez vaillamment pour voir la fin d'une émission à la télévision, vous ratez votre heure d'endormissement, et comme le sommeil est organisé en cycles qui se succèdent, vous devrez attendre le prochain train. Il est donc important de ce coucher quand on a sommeil.

Préservez un cadre propice

Pour conférer à votre chambre à coucher une ambiance propice à la détente, aérez-la tous les jours, aspirez régulièrement les poussières et respectez une température qui ne doit pas dépasser 18° C. Assombrissez la pièce et isolez-la autant que possible du bruit. Veillez également à un taux d'humidité suffisant.

Publié par Claude Friedrich - Directeur de la Publication le Lundi 11 Septembre 2006 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 14 Janvier 2016 : 15h36
A lire aussi
Troubles du sommeil : bien dormir, enfin... Publié le 14/10/2005 - 00h00

Nous sommes nombreux à nous plaindre de troubles du sommeil, passagers ou permanents. En cause ?Le stress, les soucis ou une mauvaise hygiène de vie, autant de facteurs susceptibles de perturber nos nuits et à avoir des conséquences plus ou moins fâcheuses sur notre vie quotidienne.

La santé vient en dormant Publié le 31/07/2017 - 13h58

De bonnes nuits, voilà l’un des rouages essentiels pour être en bonne santé. Voici 5 bonnes raisons de profiter de l’été pour retrouver un sommeil de qualité. 

Attention, dettes de sommeil Publié le 17/03/2008 - 00h00

Près de 45% des Français déclarent ne pas dormir suffisamment. 17% accumulent les dettes de sommeil et 12% sont insomniaques. Mais on constate que ceux qui dorment le moins sont aussi ceux qui adoptent le moins les comportements favorables à un bon endormissement…

Plus d'articles