• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    7 avis
  • Commentaires (0)

Prendre un anti-douleur pendant la grossesse

Prendre un anti-douleur pendant la grossesseA chaque étape de la grossesse, le paracétamol est le médicament anti-douleur le plus sûr.

A un moment ou à un autre de leur grossesse, toutes les femmes enceintes peuvent ressentir des douleurs. Certaines sont liées à leur état (douleur lombaire ou mal au dos, douleurs abdominales ou mal au ventre). D'autres n'ont aucun rapport (céphalées ou mal de tête, rage de dent, traumatisme comme une entorse, etc.) Dans tous les cas, les études montrent que le médicament de premier choix doit être le paracétamol. En cas de douleur plus violente, les médicaments de second choix sont la codéine ou la morphine. Mais ces médicaments ne doivent être pris que sur avis médical.

Paracétamol : un anti-douleur sans danger pour le futur bébé

Le paracétamol a été bien étudié. Chez les femmes qui ont pris du paracétamol en début de grossesse, le risque de malformations fœtales est le même que dans la population générale (environ 3 %). Et les mères d'enfants porteurs d'une malformation ne consomment pas plus de paracétamol que les autres. Au cours des 2ème et 3ème trimestres, dans une étude sur 781 femmes enceintes, aucune toxicité fœtale n'a été observée. Et en fin de grossesse, seulement deux cas d'atteinte hépatique ou rénale chez l'enfant ont été décrits, qui pourraient avoir une toute autre cause que la prise de paracétamol. Par conséquent, son utilisation au cours de la grossesse (à dose normale) est considérée comme sans danger.

Les autres médicaments : souvent moins bien étudiés

De nombreux médicaments anti-douleur n'ont pas été étudiés pendant la grossesse, et doivent donc être évités, par prudence. A part le paracétamol, ceux qui ont fait l'objet d'études sont l'aspirine, l'ibuprofène, la noramidopyrine, la morphine et certains de ses dérivés : codéine, dextropropoxyphène. Ces études sont parfois peu nombreuses, ou portent sur de faibles populations, mais l'on peut en tirer tout de même des conclusions intéressantes.


Cet article n'a pas fait l'objet de révision depuis cette date. Il figure dans le planning de mises à jour de la rédaction.

Sources : Prescrire rédaction " Antalgiques et grossesse " Prescrire 2000 ; 20 (203) : 125-138. " Antalgiques / antipyrétiques et antispasmodiques " et " Anti-inflammatoires ". In " GNP - Encyclopédie pratique du médicament 2000 " Vidal éd., Paris 1999 : 103-182

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 

en savoir plus

image_format_460_230

Médicaments et grossesse

  • Alors que tout devrait bien se passer, survient une angoisse existentielle : quels médicaments peut-on prendre pendant ...
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating